''J'espère aller à la remise des prix'', Kevin Staut

Crédit : PSV/FFE

Mercredi 23 août - 10h49 | À Göteborg, Yeelen Ravier

''J'espère aller à la remise des prix'', Kevin Staut

Deuxième des quatre Tricolores à partir dans la chasse des championnats d'Europe, le numéro trois mondial Kevin Staut a bouclé un sublime sans-faute. Associé à un Rêveur de Hurtebise*HDC plus qu'au point, le Normand est pour l'instant leader du classement provisoire. Sa réaction : 

"Je suis vraiment très heureux parce que Rêveur a très bien sauté ! Les consignes de Philippe étaient de ne pas prendre trop de risques puisque Rêveur est un cheval naturellement rapide. Je suis aussi content parce que d'habitude nous avons du mal à rentrer dans les championnats, et là, avec l'expérience et un cheval en forme, ça a été. Quand nous avons reconnu ce matin le parcours avait l'air d'être un bon parcours pour un premier jour. C'est un parcours de vitesse assez long. Nous pensions que les fautes se feraient un peu partout, mais nous ne pensions pas qu'il y en aurait autant, surtout au début. Il y a quand même le dernier double rouge qui a posé des difficultés, et la rivière qui est assez regardante, qui a destabilisé pas mal de couples. Nous avons pour l'instant réussi à éviter ces pièges. Nous avons la chance d'avoir eu Mathieu en ouvreur qui a fait du très bon travail. Une petite faute mais c'est leur premier championnat. Il nous a mis dans la facilité avec un parcours rapide. 

C'est sûr que c'est un atout de pouvoir aborder un championnat avec un cheval comme Rêveur. Je le monte depuis sept ans, nous avons fait deux championnats d'Europe, un championnat du monde et les Jeux olympiques... On sait tous qu'un championnat n'est pas un concours comme les autres, c'est une longue semaine. Ici, cela se joue aussi pour beaucoup sur le mental et la confiance, en plus de la technique. Techniquement, nous avons évolué ensemble avec Rêveur. Avoir cette confiance absolue maintenant avec lui, c'est génial.

C'est un peu dingue qu'il soit dans une si bonne forme à seize ans, cela déjoue un peu tous les pronostics... C'est agréable de pouvoir monter un cheval dans un tel état de forme. Il n'y a pas vraiment d'explication précise à ce propos, c'est un ensemble de choses. Kraque Boom avait arrêté sa carière assez tôt, Silvana beaucoup plus tard. Avec mon expérience de cavalier, j'arrive à appréhender cela d'une meilleure manière aussi.

Pour Bosty et Pénélope, je ne suis pas encore allé les voir. Ils vont avoir une approche différente que moi du parcours. Rêveur est un cheval qui a une plus petite action que Vagabond et Sangria, qui eux pourront enlever quelques foulées dans les lignes. Jusqu'a demain, j'espère aller à la remise des prix déjà ! Puis Rêveur fera sûrement un peu de travail à la longe et ira brouter dans le terrain en herbe à côté des boxes avec Laurence !"

À lire également...

Réagissez