Mardi 22 août - 15h42 | À Göteborg, Yeelen Ravier

''Il suffit d'une seconde'', Marie-Emilie Bretenoux

Première à s'élancer sous les couleurs de l'équipe de France, Marie-Emilie Bretenoux vient de sortir de son Grand Prix des championnats d'Europe de Göteborg. L'amazone et son Quartz of Jazz ont totalisé une moyenne de 64.771 %, fautant notamment lors d'un changement de pied au temps. Voici sa réaction.

"C'est vrai que nous avons l'avantage de dérouler toujours la même reprise, sur le même rectangle. Le cheval était très à l'aise dans l'environnement. Je lui ai montré les caméras en rentrant, parce que c'est arrivé qu'il en ait peur. C'est plus pour être sûre !

Je suis rentrée très bien dans la piste, comme si j'étais dans un concours normal. Le cheval a trébuché en début de reprise mais j'arrive à rester concentrée sur ce qu'il se passe, je n'ai pas été décontenancée. J'oublie vite ce qu'il vient de se passer. Peut-être que j'ai plus osé aujourd'hui. Le temps passe tellement vite pendant les reprises, il suffit d'une seconde de relâchement... Comme tout s'enchaine assez vite et que mon cheval est très sensible, il faut savoir le remettre devant soi petit à petit. C'est toujours assez délicat, il n'y a pas le temps. Et puis entre-temps on se demande si on ne va pas refaire une plus grosse faute... 

C'est vraiment dommage ces fautes sur les deux lignes. D'autant plus que ces deux dernières semaines, elles ont été les meilleures jamais faites ! Là, c'était quand même encore très bien. La détente s'est bien passée, Jan et Marina étaient très contents. Je suis très heureuse d'être ici, nous avons eu une belle saison et nous avons pu participer à de beaux concours. Je n'ai vraiment rien laché depuis notre reprise à Wiesbaden, et je suis à Göteborg ! Être ici me montre que c'est possible, et je suis certaine que je peux progresser. On peut largement stabiliser les 70 %. Je vais continuer mon bonhomme de chemin avec mes rêves !"

À lire également...

Réagissez