La Grande-Bretagne détrône l’Allemagne à Strzegom

Le podium, composé des équipes britannique, allemande et suédoise
Crédit : Pauline Chevalier

Dimanche 20 août - 18h45 | A Strzegom, Caroline de Danne

La Grande-Bretagne détrône l’Allemagne à Strzegom

Aujourd’hui, après une visite vétérinaire qui a donné lieu à plusieurs retraits et éliminations, les couples encore en lice se sont affrontés sur un difficile parcours de saut d’obstacles. À l’issue de l’épreuve, le podium provisoire d'hier soir est resté inchangé : la Grande-Bretagne a obtenu l’or, devant l’Allemagne et la Suède. Les Britanniques ont donc rompu la suprématie allemande sur le Vieux Continent et introduit un peu de changement dans la hiérarchie européenne. 

 - La Grande-Bretagne détrône l’Allemagne à Strzegom

Tour d'honneur des Britanniques
Crédit : Pauline Chevalier

Passée complètement à côté des Jeux olympiques de Rio l’été dernier, l’équipe britannique de concours complet a cette fois offert une démonstration de puissance à Strzegom. En s’emparant de l’or, elle a également retrouvé le titre qu’elle avait acquis aux championnats d’Europe de Fontainebleau en 2009.
Pourtant, la pression était grande et à la fin de l’épreuve de saut d’obstacles, au moment où tout devait se jouer, le tour s’étant révélé très fautif. Après le retrait d’Oliver Townend et Cooley SRS (qui avaient écopé de deux refus au cross) avant la visite vétérinaire, tout reposait sur les épaules de Nicola Wilson et Bulana, Kristina Cook et Billy The Red, et la jeune Rosalind Canter. En selle sur Allstar B, cette dernière honorait ici sa première sélection en équipe nationale. Aucune des trois n’a failli, chacune signant un sans-faute dans le temps. Avant même le passage des deux derniers cavaliers allemands, la messe était dite et le clan anglais pouvait exulter.
Chris Bartle, entraîneur national depuis moins d’un an après avoir accompagné l’Allemagne durant de nombreuses années, ne cachait pas sa joie. « J’ai du mal à mettre des mots sur ce que je ressens. Je ne pourrais pas être plus fier », affirmait-il. « Nous sommes très heureux d’être de retour au sommet. Nous avons d’excellents cavaliers et des chevaux incroyables, et nous avons travaillé dur pour y arriver », ajoutait plus tard Kristina Kook. 

L'Allemagne manque un quatrième titre consécutif

Gagnante à Luhmühlen en 2011, Malmö en 2013 et Blair Castle en 2015, l’Allemagne était à la conquête d’un quatrième titre européen consécutif. Mais, dépassée par les Britannique au soir du cross alors qu’elle disposait d’une large avance après le dressage, la sélection allemande n’a pu rattraper son retard aujourd'hui. Et ce, malgré les quatre sans-faute de ses membres, auxquels on peut ajouter celui de Kai Rüder et Colani Sunrise, qui couraient en individuel et terminent sixièmes du championnat.
La chute sur le cross de Bettina Hoy et Seigneur Medicott alors qu’ils avaient réalisé le score le plus bas jamais obtenu en championnats d’Europe (24,6 points), ainsi que le refus de Julia Krajewski et Samouraï du Thot, auront donc coûté très cher à nos voisins d’Outre-Rhin. Avec un total de 123 points, ils accusent un retard de 9,1 points par rapport aux vainqueurs. 

La Suède, surprise du podium

La Suède, surprise du podium - La Grande-Bretagne détrône l’Allemagne à Strzegom

La joie des Suédois sur la carrière centrale
Crédit : Pauline Chevalier

Des trois nations composant le podium de ces championnats d’Europe, la Suède était sans doute la moins attendue. Déjà troisième à l’issue du cross, les Suédois ont su conserver cette place, tout en accroissant encore leur avance sur l’Italie, médaillée en chocolat : avec un total définitif de 148,40 points, ils les devancent largement de 63,40 points. Malgré la déception liée aux huit points de Sara Algotsson Ostholt, qui a relégué le couple de la troisième à la neuvième place individuelle, la joie était palpable dans le clan nordique. Cette médaille de bronze marque en effet la fin d’une disette de quatre ans en championnats, la dernière remontant à Malmö en 2013.
 
Le quinté de tête est complété par l’Irlande, remontée de deux places par rapport à hier soir. La Belgique est 6e, l’Espagne 7e et la Suisse 8e. La Pologne, hôte de ces championnats et sixième au provisoire après le cross, a subi l’élimination à la visite vétérinaire de Pawel Spisak et Banderas. Elle a terminé neuvième et avant-dernière des équipes encore en lice, devant la Biélorussie. Rappelons que la France est sortie du jeu hier après-midi...

À lire également...

Réagissez