Kent Farrington imbattable à Valence

Kent Farrington, vainqueur avec Gazelle
Crédit : © Sportfot

Dimanche 20 août - 18h29 | À Valence, Maxence Magnin

Kent Farrington imbattable à Valence

La troisième édition du Jumping International de Valence s'est conclue avec une victoire de l'Américain Kent Farrigton. L'actuel numéro un mondial confirmait donc sa grande forme dans ce premier Grand Prix 5* organisé dans les magnifiques écuries du Haras des Grillons. Cette épreuve était également une première pour Edward Lévy, qui se produisait pour la première fois à ce niveau devant son public et a su répondre présent. 

Une première manche sélective

Quarante quatre ténors de la discipline s'élançaient en début d'après-midi sur un parcours concocté par le chef de piste Uliano Vezzani. Comme à son habitude, l'Italien proposait un parcours homogène avec des fautes un peu de partout, mais principalement sur trois combinaisons. En effet, de grands noms tels que Jos Verlooy ou Carlos Lopez se sont heurtés aux difficultés proposées dès le début de parcours, avec un choix délicat de foulées à faire entre les obstacles numéro trois, quatre et cinq. La dernière ligne composée d'un oxer sur bidet suivie d'un double de verticaux, a également posé problème à Harold Boisset (Quolita Z), Margaux Rocuet (Upper Star), Aldrick Cheronnet (Tanael des Bonnes) et Laurent Guillet (Uhlan Okkomut). La jeune Julia Dallamano, qui courait ici son premier Grand Prix avec Hoepala vh Daalhof et le couple olympique formé par Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince, y laissaient également quelques barres par terre. Manque de chance également pour Ben Maher, meilleur cavalier du concours, jusqu'à ce que sa monture Tic Tac l'abandonne en fin de parcours et en termine avec un score de vingt points. Sa compatriote Laura Renwick subissait un tout autre sort, puisqu'après un gros saut de la part de Van de Vivaldi, la martingale de la cavalière lâchait. Gênée pendant la fin de son parcours, la cavalière sortait de piste à douze points de pénalité. 
Côté Tricolores, la déception était grande pour Kévin Staut et Simon Delestre. Si le premier voyait son score s'empirer après le triple, dans lequel Ayade de Septon *HDC fautait sur la sortie, le second devait faire face à un double refus de Chesall Zimequest, toujours dans cette même combinaison. Le couple vainqueur l'an passé voyait donc toutes ses chances s'envoler. 

Onze prétendants pour une victoire

Onze cavaliers sont donc parvenus à se qualifier pour le barrage. Première à s'élancer, Judy Ann Melchior était sur le point de réaliser le double score parfait, jusqu'à l'avant-dernier où la Belge subissait une incompréhension à l'abord de l'oxer. Elle terminait cette épreuve avec quatre points de pénalité. À sa suite, l'Irlandais Shane Breen imposait un temps de référence en selle sur Laith, pour finalement s'adjuger la deuxième place de ce Grand Prix, ainsi que le titre de meilleur cavalier du concours. Très en forme ce week-end, le jeune Michael Duffy rencontrait un problème d'envergure après que son cheval EFS Top Contender trébuche à la réception de l'oxer dix. En effet, il perdait ensuite son filet et se voyait contraint d'abandonner. Pour son premier Grand Prix 5* en France, Edward Lévy répondait présent, en écopant seulement d'une faute avec Sirius Black, qui terminait son barrage quelque peu fatigué. Janika Sprunger réalisait également un très beau barrage avec Bacardi VDL, mais perdait du temps sur chaque saut, tant son étalon sautait haut et fort. Avec un chronomètre plus faible, Eric Lamaze complétait le podium sur Coco Bongo. Mais le meilleur de tous était une fois de plus l'actuel meilleur cavalier du monde, Kent Farrington, qui avec la bien nommée Gazelle, foudroyait le chronomètre de l'Irlandais Shane Breen. 

Résultats complets 

À lire également...

Réagissez

  • chabalou - le 20/08

    Trois combinaisons???? J'ai bien vu un triple en 9 et un double en 12....pour la 3ème combinaison , je vois pas !!!

Le mag

GRANDPRIX #97 GRANDPRIX n°97 JUIN

GRANDPRIX #97

(GRANDPRIX n°97 JUIN)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter