Dimanche 20 août - 09h55 | Françoise Lefort et Johanna Zilberstein

Sabrina Arnold signe le doublé dans le championnat du monde des sept ans

Et de deux pour Sabrina Arnold ! Sacrée championne d'Europe jeudi, l'Allemande a réussi à imposer Tamman la Lizonne dans le championnat du monde des sept ans. On retrouve ensuite Adir Folie, monté par la Belge Elizabeth Hardy, et Fuico, monté par la Portugaise Ana Barbas.

Seuls onze des trente-six couples partis à l’assaut des 120 kilomètres de la course support du championnat du monde de sept ans ont franchi la ligne d’arrivée. La vitesse dès la première boucle, très proche de 20km/h, a entrainé l’élimination de quatorze concurrents. À la fin de la troisième boucle, ils n’étaient plus que treize sur la piste.
En tête, l’Allemande Sabrina Arnold, les Françaises France Paul et Laetitia Goncalves, la Belge Elisabeth Hardy et toujours à la même vitesse. La dernière boucle s’est courue à près de 25km/h. France Paul a franchi la ligne d’arrivée quelques secondes avant Sabrina Arnold et Elisabeth Hardy. Laeticia Goncalvès est quatrième.
Mais, en endurance, rien n’est joué avant l’ultime visite vétérinaire. Un mauvais moment pour les deux Françaises, éliminées pour boiterie. La médaille d’or est donc revenue à Tamman la Lizonne, la monture de la nouvelle championne d’Europe, devant Adir Folie, montée par Elizabeth Hardy. ’’C’est un cheval qui n’a pas encore tout intégré dans sa tête’’, a expliqué l’Allemande. ’’Mais il a une très bonne récupération et il a tout de même couru à une moyenne de 20,5km/h. C’est un futur Tarzibus ! Je vais à Montpazier le mois prochain, avec Sora du Plassant courir la CEI 3* et espère faire encore un résultat.’’ Elizabeth Hardy, elle aussi, était très contente de la performance de son cheval. ’’Adir est préparé depuis l’âge de ses cinq ans à ce mondial. Il a bien évolué depuis quelques semaines et a fait une course rapide pour un sept ans, à 20 km/h de moyenne. Pour moi, il a été parfait. Je courrai à Montpazier, avec Première de Crouz.’’ Fuico, monté par la Portugaise Ana Barbas, arrivé vingt-cinq minutes après le peloton de tête, est médaillé de bronze.

À lire également...

Réagissez