Rebondissements après le cross à Strzegom

Nicola Wilson et Bulana sur le treizième obstacle
Crédit : Pauline Chevalier

Samedi 19 août - 19h55 | A Strzegom, Caroline de Danne

Rebondissements après le cross à Strzegom

Au terme d’un cross riche en rebondissements, les cartes ont été rebattues aux Championnats d’Europe de Strzegom. Largement en tête à l’issue du dressage, l’équipe allemande est maintenant devancée par la Grande-Bretagne, alors que la France est sortie du jeu. En individuel aussi, la physionomie du classement a changé avec la déroute de nombreux favoris. 

L'ESSENTIEL

L'ESSENTIEL - Rebondissements après le cross à Strzegom

Michael Jung et fischerRocana FST
Crédit : Pauline Chevalier

Dès le début d’épreuve, il était clair que les Championnats ne se joueraient pas cette année sur les seuls tests du dressage et du CSO. Les refus, dérobades et chutes s’enchaînaient, même parmi les couples les plus expérimentés. Dans ce contexte, c’est la Grande-Bretagne qui a le mieux tiré son épingle du jeu. Après un parcours difficile pour l’ouvreur Oliver Townend et son inexpérimenté Cooley SRS, les Britanniques ont enchaîné les tours quasi parfaits : 0,40 points de temps dépassé pour Nicola Wilson et Bulana, 1,60 pour Rosalind Canter et Allstar B, et un maxi pour Kristina Cook et Billy The Red.
Avec un total de 113,90 points, nos voisins d’Outre-Manche ont dépassé l’Allemagne, qui avait pourtant pris le large à l’issue du dressage. Cette dernière a été pénalisée par la chute inattendue des leaders Bettina Hoy et Seigneur Medicott, et par un refus de Julia Karjewski et Samourai du Thot. Avec un total de 123,00 points, elle devance de 5,50 points, soit un peu plus d’une barre, l’équipe suédoise. Cette dernière est la seule dont les quatre couples sont rentrés sans pénalité aux obstacles. Elle réalise la belle opération du jour.
Sauf renversement de situation toujours possible à la visite vétérinaire et au saut d’obstacles, le podium par équipe sera composé des trois équipes précitées. Les Italiens sont en effet quatrièmes avec 49 points de plus que la Suède. La Belgique vient ensuite devant la Pologne. La France a été éliminée.
 
En individuel, la chute de Bettina Hoy profite à sa compatriote Ingrid Klimke et Horseware Hale Bob OLD, l’un des quatre sans faute dans le temps de l’épreuve : le couple conserve des 30,30 points initiaux. Avec un total de 32,80 points avant le saut d’obstacles, Michael Jung la suit à moins d’une barre. Le podium est complété par la Suédoise Sara Algotsson Ostholt et Reality 39, avec un total de 35 points. Les Britanniques Nicola Wilson, Gemma Tattersall (en individuel) et Kristina Kook la suivent de près. Demain, la bataille pour le podium sera rude, toute erreur pouvant coûter très cher. 

LES BLEUS

LES BLEUS - Rebondissements après le cross à Strzegom

Thibaut Vallette et Qing du Briot ENE*HN
Crédit : Pauline Chevalier

Si l’équipe de France occupait hier la deuxième place après le dressage, c’est peu dire que le cross lui a été préjudiciable. L’inimaginable s’est d’abord produit avec l’élimination de Thomas Carlile et Upsilon après trois refus, le premier intervenant dès la quatrième difficulté du parcours. Gwendolen Fer et Traumprinz ont chuté peu après sur l’obstacle 22, en raison d’une reprise difficile du hongre à l’abord. Fort heureusement, cheval et cavalière s’en sont sortis sans dommage majeur. Malgré un beau tour de Thibaut Vallette et Qing du Briot, pénalisés de 11,60 points de temps dépassé pour une 13e place avant le saut d’obstacles, l’équipe de France, réduite à deux de ses membres, était éliminée.
Du côté des individuels, Matthieu Vanlandeghem et Trouble Fête ENE*HN ont réalisé un très beau tour, se sortant brillamment des combinaisons, et ce malgré un déferrage en début de parcours. L’écuyer du Cadre Noir ne cachait pas sa joie à sa descente de cheval. Le couple pointe ce soir à la 16e place provisoire. Parcours plus difficile pour Cédric Lyard et Qatar du Puech Rouget, pénalisés par deux refus et finalement 53e avant le saut d’obstacles.
Venue à Strzegom avec des prétentions de médailles par équipe et en individuel, les Français subissent donc aujourd'hui une grosse déconvenue. Cette contreperformance doit néanmoins être relativisée puisqu’un seul couple du voyage à Rio était présent, et que deux duos solides (Donatien Schauly et Pivoine des Touches, et Maxime Livio et Opium de Verrières) ont dû déclarer forfait pour cause de blessure avant le début des championnats.  

LES TOPS

LES TOPS - Rebondissements après le cross à Strzegom

Pawel Spisak et Banderas
Crédit : Pauline Chevalier

Devant un public tout acquis à sa cause, le couple Polonais Pawel Spisak / Banderas a réalisé un parcours sans incident, pénalisé seulement par une petite seconde de temps dépassée. A l’arrivée, son entraîneur depuis un an, Michael Jung, ne tarissait pas d’éloges au sujet de son élève. Il soulignait la bonne gestion d’une monture qualiteuse et compliquée sur un parcours ardu. Pawel occupe ce soir la 11e place provisoire.
Devant lui, les Italiens Pietro Roman et Barraduf confirment qu’ils sont de sérieux concurrents à un bon classement en réalisant un parcours parfait.
 
 
LES FLOPS
 
Outre les déboires de l’équipe de France, la grande déception de ce jour est venue de la chute de Bettina Hoy et Seigneur Medicott au dixième obstacle du parcours. Déception également avec le Suisse Félix Vogg, tombé, et la Belge Lara de Liedekerke-Meier, seulement 31e au provisoire.
On pourra relever un nombre important d’incidents, dont certains ont eu des conséquences sérieuses voire funestes. L’état de la piste, à la fois très dure et très glissante, n’y est sans doute pas pour rien. Nombre de cavaliers la jugeaient d’ailleurs indigne d’un championnat d’Europe et regrettaient que leurs demandes répétées d’amélioration n’aient pas été entendues.

À lire également...

Réagissez