Simon Delestre foudroie la concurrence à Valence

Simon Delestre et Chesall Zimequest ont brillé ce soir à Valence.
Crédit : Sportfot

Vendredi 18 août - 20h37 | À Valence, Lucas Tracol

Simon Delestre foudroie la concurrence à Valence

En cette deuxième soirée de concours à Valence et entre deux violents orages, le haras des Grillons a une fois de plus été le théâtre d’une belle épreuve. Au terme d’un barrage à onze, c’est le Lorrain Simon Delestre qui s’est imposé sur Chesall Zimequest, décidément très à son aise sur cette piste. Premiers dans l’épreuve majeure hier soir, Elizabeth Madden et Brietling LS sont deuxièmes, juste devant le Néerlandais Michael Hendrix sur Baileys. 

Déjà deuxièmes de la même épreuve et vainqueurs du Grand Prix l’an dernier, Simon Delestre et Chesall Zimequest ont une fois de plus fait honneur au haras des Grillons en s’imposant ce soir dans le Prix SFAM. Le couple devance l’Américaine Elizabeth Madden sur son bai brun Brietling LS pour vingt-et-un centièmes. Sur le hongre de onze ans Baileys, le Oranje Michael Hendrix complète le podium, à un peu moins d’une seconde de la tête. Le Belge François Mathy Jr était le quatrième et dernier pilote à réaliser un double parcours sans faute. Sur Uno de la Roque, neuf ans seulement, il soignait son tracé sans vraiment prendre de risques. Alors qu’elle n’avait pas couru de CSI 5* depuis 2009, Jasmin Chen ne jouait pas non plus le jeu du chronomètre au barrage et écopait d’un point de temps dépassé sur son étalon Ninyon. Emanuele Gaudiano, Reed Kessler et Piergiorgio Bucci ont eux tenté leur chance, sans réussite puisque chacun laissait une barre à terre. Sur Ugano de Coquerie, ce dernier s’offre tout de même la septième de place de l’épreuve à l’occasion de son quarante-deuxième anniversaire. Si le champion olympique Philippe Rozier a tenté d’accrocher le chronomètre de son compatriote Simon Delestre, il s’est fait une belle frayeur sur le troisième obstacle du barrage. Son gris Rahotep de Toscane et lui ne se sont en effet pas compris sur ce vertical et ont tous deux chuté à la réception, sans gravité apparente heureusement. 

Lors de la manche qualificative, l’ultime obstacle a fait son travail et a notamment coûté une place au barrage à Janika Sprunger sur Bacardi VDL, Marco Kutscher sur Conte Bellini ou encore au Rhônalpin Laurent Guillet sur son fils de Mylord Carthago Uhlan Okkomut.

À lire également...

Réagissez

  • mire - le 19/08

    Nous sommes habitués aux commentaires un peu approximatifs............!

  • Syl Pit - le 18/08

    Ayade fait un gros pédalage dans l'oxer n° 10....et non 4 pts sur l'oxer 13