CSI3* Saint-Lô : Delaveau règne en maître

Crédit : DR

Dimanche 13 août - 18h26 | Marc Verrier

CSI3* Saint-Lô : Delaveau règne en maître

Avec Urcos de Kerglenn*HDC, Patrice Delaveau remporte le difficile Grand Prix CSI3* de Saint-Lô et conclut de la plus belle des manières un excellent week-end.

Un parcours difficile

La vingt-neuvième édition du Normandie Horse Show s'est conclue par un beau Grand Prix, dont beaucoup de cavaliers ont eu du mal à résoudre l'équation. Comme à son habitude, Jean-Paul Lepetit n'avait pas fait dans la facilité et proposait un parcours sérieux, avec notamment un triple où beaucoup de cavaliers se sont cassés les dents. 
Après un premier sans-faute de Clément Boulanger et Uranus d'Omonville, il fallut atteindre le vingt-huitième concurrent, Alexis Deroubaix, qui tirait le meilleur de Secret du Pays d'Auge, pour avoir la certitude d'un barrage. Aussitôt après Alexis, c'est Timothée Anciaume et Kiamon qui venaient étoffer le plateau des barragistes.
Ils seront ensuite rejoints par le Belge Constant van Paesschen et Patrice Delaveau et, comme ça manquait un peu de présence féminine, les Britanniques Skye Higgins et Ellen Whitaker s'invitaient à la fête.

Clément Boulanger ouvre le barrage sans prise de risques excessive et boucle le barrage sans-faute, en espérant des défaillances des concurrents suivants. Ce qui ne sera pas le cas, puisque, aussitôt, Alexis Deroubaix améliore le chrono de près de dix secondes et prend la tête. Ce que ne lui conteste pas Timothée Anciaume, qui choisit une option intermédiaire, avec une prise de risques modérée, et se positionne à un peu plus de trois secondes d'Alexis.
Constant van Paesschen réussit un tour très fluide avec Compadre van de Helle (Casall) et son tracé ajusté au cordeau lui permet de prendre le leadership pour vingt-quatre centièmes de seconde.
Tout le public est derrière Patrice Delaveau, qui prouve une fois de plus qu'il est l'un des cavaliers les plus rapides au monde. Urcos de Kerglenn coupe la ligne avec plus d'une seconde d'avance sur le couple belge, les spectateurs peuvent exulter.

Skye Higgin ne cherchera pas à lutter au risque de dérègler la délicate Ushuaia du Thot, une jument pétrie de talent, mais pas toujours facile à piloter. Depuis quelques concours, Skye commence à vraiment trouver les boutons sur la fille de Quaprice Boimargot, comme en témoigne leur sixième place dans le Grand National de Deauville. Pour l'ancienne cavalière de Pénélope Leprévost, il n'était pas question de tout casser en allant essayer de jouer le chrono, mais plutôt de faire un tour propre, ce à quoi elle parvient pour la sixième place finale. 
Dernière à prendre le départ, Ellen Whitaker voit ses espoirs s'évanouir très vite, avec une faute d'Arena UK Winston dès le début du barrage.

Delaveau meilleur cavalier du concours

Patrice Delaveau remporte ainsi son premier Grand Prix avec Urcos de Kerglenn, qui avait déjà prouvé sa bonne forme à Dinard avec deux classements dans les épreuves intermédiaires.

Avant le départ du Grand Prix, Patrice arborait déjà le brassard de meilleur cavalier du concours qu'il n'a fait que conforter. Cinquième de la grosse épreuve de vendredi avec Urcos de Kerlenn, il gagne ensuite la première épreuve du samedi avec Leontine Ledimar Z*HDC, avant de conclure la journée par une deuxième place de Vestale de Mazure*HDC dans l'épreuve ranking. Un petit week-end sympa !

Résultats complets, CLIQUER ICI

À lire également...

Réagissez