’’Opium aurait fait un coéquipier parfait’’, Maxime Livio

Forfait, Maxime Livio a dû céder sa place à Matthieu Valandeghem, qui courra les championnats d'Europe avec Trouble-Fête*ENE-HN.
Crédit : Frédérique Monnier

Vendredi 11 août - 10h49 | À Saint-Martin-de-Bréhal, Frédérique Monnier

’’Opium aurait fait un coéquipier parfait’’, Maxime Livio

Mercredi, le ciel est tombé sur la tête de Maxime Livio lorsque celui-ci s'est trouvé obligé de déclarer forfait pour les championnats d'Europe de Strzegom, suite à une inflammation du grasset d'Opium des Verrières. Rencontré lors de sa préparation à Saint-Martin-de-Bréhal, le Tricolore est revenu sur sa saison, sur son choix d'Opium, et sur ses prochains objectifs.

Maxime Livio qui a malheureusement déclaré forfait pour les championnats d’Europe revient sur sa saison 2017. ’’J’ai couru trois grandes échéances Lexington, Saumur et Luhmühlen, qui étaient les objectifs que j’avais fixé pour mes chevaux de tête. Qalao des Mers a été deuxième lors du CCI 4* à Lexington, ce qui montre qu’il peut faire un podium malgré le voyage en avion qui ne l’a pas du tout perturbé. J’ai lancé Tina de la Fieffe sur le CCI 3* de Saumur où elle se classe quatrième. Il s’agissait de sa première participation sur une formule longue distance, ce qui montre que je pourrai compter sur elle sur elle pour l’avenir. Malheureusement, Tina n’a pas poursuivi la saison car elle a été opérée de coliques. Elle a bien remonté la pente et je la remonterai en septembre. C’est une jument que j’attends avec impatience car elle fera preuve de talent pour l’avenir.’’
Le troisième objectif de Maxime était de courir les Europe avec Opium de Verrière, mais le couple, retenu pour faire partie de l’équipe de France mais a dû déclaré forfait mercredi, Opium de Verrières ayant une inflammation au grasset. ’’En vue de cette échéance, j’ai démarré Opium sur un circuit qu’il connaît, le Grand National, afin de lui donner le moral en évitant qu’il se fatigue. Nous avons couru aussi le CCI 4*de Lumühlen, où nous nous classons cinquièmes, face à une forte concurrence, ce qui prouve qu’Opium devient un grand cheval. Il s’est très bien comporté sur les trois tests. Le cross était assez simple mais l’hippique très gros et difficile. Je peux même dire que c’est l’un des plus techniques que j’ai fait de toute ma carrière. Cette performance m’avait fait penser à lui pour les championnats d’Europe et qu’on pouvait compter sur lui pour cette échéance.’’ Pour Maxime, Opium qu’il présente comme un cheval très joyeux, ’’c’est le pitre des écuries, toujours à jouer avec tout ce qui peut trainer à côté de lui’’, était une valeur sûre pour l’équipe européenne : ’’Au travail, Opium est très sérieux. On peut dire de lui que c’est un écolier modèle car il va faire au mieux ce qu’on lui demande. Je l’ai eu quand il avait cinq ans et cela fait dix ans que je le monte. Il a toujours progressé de manière constante, toujours sans faute sur le cross et au pire quatre points à l’obstacle. Il a un mental incomparable et se met à 200% pour me faire plaisir. Il aurait fait un équipier parfait car on peut compter sur lui pour les trois tests.’’
Prochaine échéance pour Maxime, le CCI 4* de Burghley du 31 août au 3 septembre qu’il fera avec Qalao des Mers, son cavalier ayant fait le choix raisonnable de ’’ne pas accélérer sa préparation’’ pour remplacer Opium à Strzegom.

À lire également...

Réagissez