’’Don Juan était notre fierté et notre ambition’’, Xavier Marie

Crédit : Haras de hus

Mercredi 09 août - 09h32 | Johanna Zilberstein (avec communiqué)

’’Don Juan était notre fierté et notre ambition’’, Xavier Marie

Après l'annonce de la mort de son étalon star, Don Juan de Hus, Xavier Marie, propriétaire du haras de Hus, s'est exprimé sur cette lourde perte. Il a notamment dévoilé la possible cause du brutal décès de l'étalon de neuf ans.

Alors que l’on apprenait la mort brutale de Don Juan de Hus hier, Xavier Marie, propriétaire du haras de Hus s’est exprimé dans un communiqué. Il est d’abord revenu sur le décès de son étalon star, géniteur hors-pair et qui aura été notamment très bien représenté lors des championnats du monde Jeunes Chevaux de dressage, qui se tenaient le week-end dernier à Ermelo, comptant notamment deux produits dans le top six du championnat des chevaux de cinq ans où son fils, Don Martillo, a été sacré. ’’Vingt-quatre heures après qu'un de ces fils ait gagné le championnat du monde des cinq ans, Don Juan s'est éteint brutalement lundi à 9h’’, commence Xavier Marie, donnant la possible cause du brusque décès du cheval de neuf ans, qui était jusqu’alors en pleine forme. ’’Il a été hospitalisé dans la nuit de dimanche à lundi. La rare et implacable maladie de l'herbe a été diagnostiquée, elle devra être confirmée par l'autopsie dont nous publierons les résultats d'ici quelques jours.’’
Pour le haras de Hus, la mort de Don Juan est un difficile coup dur à la fois sur le plan sportif que pour l’élevage puisqu’en plus de très bien produire, l’étalon devait attaquer le Grand Prix la saison prochaine. ’’Le sentiment général est celui de la profonde injustice d'un destin implacable’’, affirme le propriétaire. ’’Don Juan était notre fierté et notre ambition, c'est tout notre monde qui s'écroule et les équipes du haras sont accablées. Rarement un cheval n'a à ce point fasciné et impressionné ceux qui l'ont côtoyé. Le monde du dressage perd un grand athlète qui après un long arrêt du a des seimes aux postérieurs reprenait doucement le travail avec la ferme certitude de marquer l'histoire du sport équestre.  L'élevage européen perd un seigneur, un étalon unique dont les produits ont trusté les meilleures places et les tops prices.’’ Et de conclure : ’’Les dieux du cheval sont aujourd'hui en deuil…’’

À lire également...

Réagissez