Maelle Martin met les cavaliers au pas à Courlans

Crédit : Sportfot (archives)

Dimanche 06 août - 17h04 | Johanna Zilberstein

Maelle Martin met les cavaliers au pas à Courlans

Le Grand Prix CSI 3* de Courlans, point d'orgue de l'édition 2017 du Rock'n Horses, a souri à Maelle Martin. En selle sur Icarus v't Klavertje Vier, la cavalière a devancé au barrage à Maximilien L'Huillier sur Orlof de Beetegney et le Luxembourgeois Victor Bettendorf sur Sorbier Blanc.

Quarante-neuf pilotes étaient au départ du Grand Prix CSI 3* de Courlans à 1,50m. Tous étaient venus en découdre pour se qualifier pour le barrage. Mais le parcours était semé d'embûches. Le Suisse Pius Schwizer commet ainsi la faute de trop avec Chidame Z, tout comme sa compatriote Marie Etter-Pellegrin sur Une de l'Othain. Le champion de France Pro Elite, Romain Pottin, se fait avoir avec Impressario vd Heffinck, tout comme Stanislas Lafond sur Top Bras de Fer, Alexandre Fontanelle sur Urtbreaker du Cara, ou encore Bruno Garez sur United Sunheup. Vainqueur de l'épreuve majeure du jour hier, Laurent Guillet met cette fois deux barres à terre avec Uhlan Okkomut, tout comme le très forme Harold Boisset avec T'Obetty du Domaine, ou encore Benoit Cernin sur Unamour du Suyer et le Suisse Romain Duguet avec Calder. Déception pour Nicolas Deseuzes, trois fautes avec Quilane de Lezeaux. Six pilotes ont préféré abandonner, dont Julien Gonin sur Soleil de Cornu CH.
Ils n'ont finalement été que quatre à se qualifier pour le barrage. Mais les espoirs de victoire se sont vite envolés pour Michel Robert, six points avec Undiams de Varenne, et le Luxembourgeois Victor Bettendorf, aux rênes de Sorbier Blanc. Avec quatre points, il prend tout de même une jolie troisième place. Devant lui, Maximilien L'Huillier, double sans-faute et deuxième avec Orlof de Bettegney, mais surtout Maelle Martin, grande gagnante du jour, qui a pris tous les risques pour devancer son dauphin de près de quatre secondes avec Icarus v't Klavertje Vier, prouvant que la relève de son Giovani de la Pomme est bel et bien assurée.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez