Kirstie Leightley dans les pas de son maître

Crédit : Pixels Events/Longines Deauville Classic

Dimanche 06 août - 13h42 | À Deauville, Sébastien Roullier

Kirstie Leightley dans les pas de son maître

Comme Guy Williams hier dans le Prix de la ville de Deauville, Kirstie Leightley a imposé les couleurs de la Grande-Bretagne et du haras normand de Lillebec ce midi dans le Grand Prix CWD à 1,35m du CSI 1* du Longines Deauville Classic. La jeune Anglaise installée en Seine-Maritime l’a brillamment emporté aux rênes d’O’Brion du Plessis. La Norvégienne Elise Aaserud Mdl et le Français Philippe Vanderlynden se sont classés deuxième et troisième sur Vivaldi de B’Neville et Ultima de la Baie.

«Pour l’instant, ça commence très bien!», sourit le Britannique Gavin-John Alexander, heureux propriétaire du haras de Lillebec, établi à Pont-Audemer, une très belle cité normande sise à quarante kilomètres à l’est de Deauville, dans l’Eure. Après le succès du Britannique Guy Williams hier dans le Prix de la ville de Deauville du CSI 3* avec Rouge de Ravel, propriété des Alexander, ce midi, Kirstie Leightley a offert une deuxième victoire à Lillebec en remportant le Grand Prix CWD à 1,35m du CSI 1* du Longines Deauville Classic.
 
Associée à O’Brion du Plessis, un cheval valorisé par le passé jusqu’en CSIO 5* par Clément Boulanger, puis en CSI 2 et 3* par Jonathan Chabrol et Christophe Grangier, anciens cavaliers du haras, la jeune Britannique de vingt et un ans a donc remporté cette ultime épreuve du CSI 1*, conclue par un barrage à huit couples. Ce faisant, elle ravi non seulement les propriétaires de l’étalon noir de quinze ans, fils de Kannan et d’une mère par Rosire, mais aussi Guy Williams, chez qui elle est installée depuis deux ans, à Duclair en Seine-Maritime. «Je suis très heureuse. J’ai eu la chance de partir en dernière dans ce barrage, mais à vrai dire, je n’ai pas pu voir les parcours de mes concurrents. O’Brion est un cheval naturellement rapide, qu’il me fallait surtout bien piloter. Guy et moi montons avec grand plaisir les chevaux de Lillebec depuis quelques mois. Tout se passe pour le mieux. O’Brion est exceptionnel. L’objectif est de continuer à nous faire plaisir ensemble. C’est ma première fois à Deauville. Ce concours est génial et il est clair que je reviendrai ici si l’occasion se présente!», assure la jeune femme, tout sourire.
 

Ces demoiselles ont été à l’honneur dans le Grand Prix CWD, puisque la deuxième place est revenue aux rapides Elise Aaserud Mdl et Vivaldi de B’Neville. Courant sous les couleurs de la Norvège, la cavalière a également hissé haut le pavillon de la section sport-études d’EuroJump et du haras de Louravi de la famille Goehrs, chez qui elle est installée avec bonheur aux côté de Raphaël. La gent masculine et la France ont dû se contenter de la troisième place, récompensant Philippe Vanderlynden et jolie Ultima de la Baie. Autres Français qualifiés pour ce barrage, Aude Boudet, Hugo Breul et Flore Giraud se sont classés aux cinquième, septième et huitièmes rangs avec Régence, Qassis des Hayettes Z et Voyou du Bobois.
 
Les résultats
 
Retrouvez le programme détaillé, les listes de départs et les résultats du week-end sur http://www.deauvilleclassic.com/

Suivez l’ensemble des compétitions en live ici
 
Revivez le parcours des vainqueurs du Grand Prix CWD à 1,35 m du CSI 1*