Guy Williams, business as usual!

Crédit : Pixels Events/Longines Deauville Classic

Samedi 05 août - 20h17 | À Deauville, Sébastien Roullier

Guy Williams, business as usual!

Très souvent au sommet des classements des qualificatives des beaux rendez-vous européens de saut d’obstacles, Guy Williams n’a pas manqué d’inscrire son nom au palmarès de la première édition du Longines Deauville Classic, cet après-midi au Pôle international du cheval. Tel une rafale de vent, juché sur Rouge de Ravel, l’Anglo-Normand a remporté le Prix de la ville de Deauville, une très belle Vitesse à 1,50m. Les Français ont également animé l’épreuve!

Même s’il a déjà connu quelques saisons encore plus fastes, avant d’arriver sur la côte Fleurie, Guy Williams avait déjà accumulé sept victoires et neuf podiums internationaux en 2017. Concourant très régulièrement en CSI 3, 4 et 5*, le Britannique de quarante-six ans a ajouté un dixième succès à son palmarès de l’année en dominant cet après-midi sans contestation possible le Prix de la ville de Deauville, une très belle Vitesse à 1,50m qualificative pour le Grand Prix Longines de la région Normandie qui clôturera demain la première édition du Longines Deauville Classic.

Grand habitué des rendez-vous tricolores, l’Anglais a naturellement répondu présent à l’invitation des équipes de Grand Prix, qui se sont installées pour tout le week-end autour de la grande piste du Pôle international du cheval. Il faut dire qu’il ne vient pas de loin, puisqu’il est établi à Duclair, en bord de Seine, à vingt kilomètres à l’ouest de Rouen. «J’y suis très bien installé depuis deux ans et demi. Ma femme Rebecca, et mes deux enfants, Maisie et George, s’y sentent très bien aussi et parlent couramment français, ce qui n’est pas encore mon cas! J’avais déjà concouru à Deauville en hiver dans le manège, mais c’est la première fois que j’y viens l’été. Je ne le regrette pas, car ce concours est vraiment magnifique et d’un excellent niveau à tout point de vue.»

La très solide concurrence, opposée notamment par la large délégation tricolore, n’a pas empêché Guy Williams de s’imposer cet après-midi. Il faut dire qu’il avait sellé Rouge de Ravel, l’un de ses tout meilleurs chevaux, déjà vainqueur cette année du Grand Prix CSI 3* de Reims et d’une belle épreuve du CSI 4* de Hickstead. Aujourd’hui, l’étalon de douze ans par Ultimo van ter Moude et une mère par Quouglof Rouge a fait étalage de toute sa générosité, de sa maniabilité et de sa réactivité sur le parcours sinueux et technique concocté par Frédéric Cottier. «C’est un cheval assez nouveau pour moi (il ne le que monte depuis avril, ayant succédé notamment aux Français Elliot Souster, François-Xavier Boudant et Christophe Grangier, ndlr). Il s’est aussi très bien comporté au CSI 5* de Windsor (sixième du Grand Prix, ndlr). Il appartient au haras de Lillebec, des propriétaires normands avec lesquels je travaille depuis peu et avec déjà quelques belles réussites, donc tout va bien !» Dix-septième des trente-neuf chevaux à s’élancer dans cette épreuve, Rouge de Ravel a franchi la ligne d’arrivée en 65’’17, abaissant de près de huit secondes (!) le temps de référence établi quelques minutes plus tôt par le Manchois Alexis Gautier avec le très studieux Spirit of Semilly, finalement sixième.
 

Un Grand Prix à ne pas manquer!

 
Par la suite, beaucoup de concurrents ont tenté de déloger le Britannique de son piédestal, mais tous ont dû s’avouer vaincus par le chronomètre. Principaux animateurs de ce contre-la-montre, les Français se sont fort bien comportés. On saluera notamment la très belle deuxième place de Grégory Cottard et Régate d’Aure, les vice-champions de France en titre (66’’32), la brillante troisième place du Normand Titouan Schumacher avec Atome Z (66’’79) ou encore le quatrième rang du Deauvillais Mathieu Billot sur Joe van Terbeke (69’’53). L’accessit suivant est revenu à un autre Britannique, Daniel Neilson, sur Major Delacour (72’’46), tandis que les jeunes et prometteurs Celine LS la Silla et Virtuose Champeix se sont partagé le septième rang sous la selle des Tricolores Frédéric Busquet et Jeroen Zwartjes.

Voilà qui promet avant le Grand Prix dominical, où l’on retrouvera tous ces protagonistes, mais aussi plusieurs médaillés en championnats internationaux, dont Philippe Rozier, Patrice Delaveau et Alexandra Ledermann, et d’autres fidèles des très grands rendez-vous dont Jérôme Hurel, Timothée Anciaume, Federico Fernandez, Tim Stockdale, Paola Amilibia Puig, Antonio Marinas Soto, Adeline Hécart, Ellen Whitaker ou Alexis Borrin. Un rendez-vous à ne pas manquer demain après-midi dès 14h. L’entrée est libre et gratuite, et Météo France annonce du beau temps. Il n’y a donc aucune raison de se priver d’un tel rendez-vous sportif!
 
Les résultats
 
Retrouvez le programme détaillé, les listes de départs et les résultats du week-end sur http://www.deauvilleclassic.com/

Suivez l’ensemble des compétitions en live ici
 
Revivez le parcours du couple vainqueur du Prix de la ville de Deauville à 1,50m du CSI 3*

À lire également...

Réagissez