Barbara Schnieper fait briller la jeunesse suisse à Crans-Montana

Barbara Schnieper a fait retentir l'hymne national à Crans-Montana, faisant briller du même coup la nouvelle génération suisse.
Crédit : Scoopdyga

Dimanche 30 juillet - 17h08 | À Crans-Montana, Yeelen Ravier

Barbara Schnieper fait briller la jeunesse suisse à Crans-Montana

En cloture d'un fabuleux week-end de compétition au CSI 3* de Crans-Montana, en Suisse, le Grand Prix a fait vibrer les quelques milliers de spectateurs. Après une manche périlleuse et un barrage subtil, c'est la jeune Suissesse Barbara Schnieper qui s'est imposée aux rênes de For Winja CH. Guillaume Delhaye et le ténor Werner Muff ont complété le podium.

Les 14h sonnaient le top départ du Grand Prix phare du CSI 3* de Crans-Montana, niché entre des hautes montagnes, sur un plateau de la vallée du Rhône. Un lieu d'exception, qui a su sublimer le sport. Pour sa deuxième édition, le Grand Prix alignait cinquante-deux cavaliers, un de moins que prévu puisque Jessy Putallaz a signalé son forfait suite à une blessure de Vancouver IV. 

Le Français Severin Hillereau a eu la lourde tache d'ouvrir l'épreuve. Associé à Charron R, l'ancien écuyer des écuries Darioly a directement montré les difficultés du parcours. En effet, il n'a pu empêcher une faute sur le juge de paix, la palanque, placée en numéro douze, ainsi que sur un oxer en début de tour et le dernier obstacle. Les cavaliers suivants se sont tous heurtés à cette maudite palanque, abordée par une ligne subtile, où les pilotes devaient choisir entre cinq foulées en avant, ou six foulées réduites. Le chronomètre imparti, fixé à 82" au démarrage, a également posé de sérieux problèmes. Finalement, le chef de piste Marc Etter a décidé de rallonger le temps de deux secondes. Partie en quatrième, Rachel Sandoz a elle terminé éliminée, Gigolo III refusant à deux reprises sur des obstacles différents. Malheureusement, plus tard, Jean-Luc Mourier a essuyé un refus du bon Souvienstoi Lariviera, à l'un des mêmes obstacles.

Deuxième Tricolore à partir, Agathe Vacher a failli réaliser l'exploit du premier parcours parfait. La jeune ancienne élève de Marie Etter Pellegrin a écopé d'un petit point de temps, survolant la construction avec Kuechenboy, son fils de Lord Z. Deux cavaliers après, Nicolas Deseuzes s'est élancé. Le Francilien d'origine, basé à la frontière suisse, qui terminait deuxième du Grand Prix 3* de Megève dimanche dernier avec sa même Quilane de Lézeaux, a démarré correctement. Malheureusement, le couple a renversé un vertical isolé en milieu de tour, puis le dernier oxer. Adelaide Lautie a elle suivi Agathe Vacher en signant pas un, mais deux points de temps, associée à Cordia III, une fille de Diamant de Semilly de huit ans. Excellente performance pour ce duo qui participait à son premier CSI 3*, ainsi qu'à sa première épreuve à 1,50m. Dernier Tricolore à partir, Xavier Vacher, associé à Gilbert, a lui péché sur un vertical en début de tour et la palanque. Mark McCauley, malgré un sublime parcours, a aussi subi le chronomètre imparti avec Miebello, écopant d'un point. Jean-Maurice Brahier et Niall Talbot ont connu le même scénario.

Pas de chance pour Aurélia Loser. La cavalière de Crans-Montana, accompagnée de Quelmec du Géry, ancienne monture de Pénélope Leprevost et d'Eric Lamaze, a concédé quatre points sur la légère palanque. Finalement, le premier sans-faute a été applaudi après seize cavaliers. Barbara Schnieper a été incroyable sur sa jument par For Pleasure, For Winja CH, quittant la piste indemne. À sa suite, l'expérimenté Werner Muff en a fait de même. Le qualifié pour les championnats d'Europe avait choisi Cosby ce dimanche, et cela a payé puisque le duo n'a pas touché une barre. C'est ensuite, en plein milieu d'épreuve, que le climat a commencé à devenir critique. Des coups de vent violents, qui ont emporté objets et obstacles, et la forte pluie ont conduit à quelques minutes de pause. Heureusement, le temps s'est calmé en fin de première manche. L'équitation est bien une affaire de couples, et pas qu'avec les chevaux ! Les nationaux Rachel Baechler et Guillaume Delhaye ont bouclé le score parfait, aux rênes de Rubis Tame, un bel alezan par Diamant de Semilly, et Richebour de Cartigny. Pierre Kolly et Evelyne Bussmann ont été les deux derniers sans-faute sur leurs Corvall et Fleury d'Aveline CH, menant à six le nombre de barragistes. Tête d'affiche du concours, Romain Duguet formait ce week-end l'une de ses jeunes recrues, Equilibre du Tilleul. Le qualifié pour les championnats d'Europe n'a pu éviter une faute sur le deuxième vertical, ainsi que sur un oxer et la palanque.

Ce sont donc six couples qui se sont élancés dans le barrage du Grand Prix. Partie en éclaireuse, Barbara Schnieper a directement mis la pression sur ses adversaires. La jeune Suissesse a usé de la bonne stratégie avec For Winja CH, terminant en 43"71. Werner Muff, serrant ses virages plus que galopant, a malheureusement fauté sur le dernier obstacle avec Cosby, sans quoi il aurait pris la pole position. Rachel Baechler a elle connu une issue de Grand Prix pas méritée au vu de sa première manche. La nationale a essuyé deux refus de Rubis Tame sur un oxer en fin de course, au soubassement très coloré. Son compagnon Guillaume Delhaye a alors tenté. Sorti sans pénalité mais plus lent de quelques dixièmes, l'Helvétique a terminé avec un chronomètre de 44"33, synonyme de deuxième place. Pierre Kolly aura été le seul à prendre l'option serrée devant un vertical, mais a fauté sur l'avant-dernier obstacle avec Corvall. Dernière à pouvoir s'octroyer la victoire, Evelyne Bussmann a elle a écopé de quatre points en début de parcours, laissant filer la victoire à sa coéquipière Barbara Schnieper.

Ce fut donc une belle fin pour cette deuxième édition du CSI 3* de Crans-Montana, concours applaudi par tous les cavaliers pour son accueil et son site exceptionnel.
 

À lire également...

Réagissez