Vendredi 28 juillet - 19h37 | Johanna Zilberstein

Le Brésil signe une partition parfaite à Hickstead

Le Brésil a signé une Coupe des nations parfaite cet après-midi, à Hickstead. Avec seulement quatre points au terme des deux manches, les hommes de Pedro Luz Lacerda ont devancé les Pays-Bas et la Suisse. La France a dû se contenter d’une décevante sixième place.

L’ESSENTIEL
Huit équipes étaient en lice dans cette avant-dernière étape de la Coupe des nations. Au terme de la première manche, l’Allemagne tirait son épingle du jeu avec un compteur tout à fait vierge, devant le Brésil, à quatre points, et la Suisse, à huit points. Mais les lignes ont quelque peu bougé et le vent a tourné pour Patrick Stühlmeyer sur Lacan, quatre points, Kendra Claricia Brinkop sur A La Carte NRW, douze points, Mario Stevens sur Baloubet 4, quatre points, qui ont en plus dû faire face à la disqualification de Marcus Ehning, sur Comme Il Faut 5. Avec un total de trente-deux points, l’absence de Marcus Ehning ajoutant quatre points au score de première manche, les cavaliers d’Otto Becker terminent septièmes. Une aubaine pour les Brésiliens, Marlon Modolo Zanotelli sur Sirène de la Motte, Pedro Veniss sur For Felicila et Yuri Mansur sur Babylotte, qui enchaînent les sans-faute en seconde manche et permettent même à Pedro Junqueira Moylaert avec Prince Royal Z de ne pas repartir. Grâce aux parcours parfaits de Harrie Smolders sur Don VHP Z, Ruben Romp sur Audi’s Teavanta II C Z et Jur Vrieling sur VDL Glasgow vh Merelsnest, les douze points de Gerco Schröder et Glock’s Cognac Champblanc sont oubliés. Quant aux Suisses, les quatre points de Nadja Peter-Steiner sur Saura de Fondcombe et Beat Mändli sur Dsarie n’empêcheront pas l’équipe de prendre la troisième place.
 
LES BLEUS
Pour les Français, tout ne s’est pas passé comme prévu. Si Kevin Staut signe l’un des rares doubles sans-faute avec For Joy van’t Zorgvliet*HDC, ses coéquipiers ont de quoi être un peu déçus. En première manche, Roger-Yves Bost commet deux fautes avec Sangria du Coty et prend un point de temps dépassé. Même score pour Mathieu Billot et Ilena S. Marc Dilasser commet lui aussi deux fautes avec Cliffton*Bélesbat. En seconde manche, Bosty redresse le tir et signe un parcours sans faute, tandis que Mathieu Billot doit essuyer un refus et des fautes de sa jument, qui rentre avec treize points. Marc Dilasser, lui, met une barre à terre.
 
LES TOPS 
Seuls quatre couples ont signé un double sans-faute : Marlon Modolo Zanotelli sur Sirène de la Motte, Pedro Veniss sur For Felicila, Harrie Smolders sur Don VHP Z, et Kevin Staut avec For Joy van’t Zorgvliet*HDC. Ruben Rompne touche pas la moindre barre avec Audi’s Teavanta II C Z mais prend un point de temps dépassé en première manche. Même chose pour le Britannique William Whitaker sur Utamaro d’Écaussinnes.
 
LES FLOPS
S’ils n’ont pas signé de catastrophe, les Britanniques ont de quoi être déçus de leur cinquième place à domicile, la faute notamment à une première manche un peu lourde où il a fallu effacer les quinze points de Robert Whitaker et Catwalk.

À lire également...

Réagissez

  • OrientdeFrebourg - le 28/07

    J'aime aussi beaucoup Sangria et très honnêtement je pense que Bosty sera le premier à reconnaître qu'il n'a pas très bien monte sa première manche... Encore quelques tours et cela devrait un couple particulièrement solide....

  • OrientdeFrebourg - le 28/07

    Entièrement d'accord. Je regrette encore plus de ne pas l'avoir vu à Aix et espère encore plus le voir à Göteborg. Il aura mis du temps à arriver mais je pense que Kevin tient le vrai crack à la hauteur de son immense talent. Un tout petit bémol, s'il pliait un pool les pattes, il n'aurait pas à sauter 2m à chaque saut :-)

  • texasgrunge - le 28/07

    Magnifique For Joy, quel crack ce cheval