Du mouvement dans le piquet de Guillaume Batillat

Guillaume Batillat avec Popstar Lozonais.

Dimanche 16 janvier - 19h27 | AnneClaireL

Du mouvement dans le piquet de Guillaume Batillat

2011 est synonyme de changement pour le cavalier normand [Guillaume Batillat]. En effet, après la vente de plusieurs jeunes chevaux champions en 2010, dont Rafale de Kerglenn et Quechua d’Emeraude, deux autres chevaux quittent son piquet en ce début d’année.


 
D’abord Popstar Lozonais, étalon Selle Français, vainqueur des sept ans à la Grande Semaine de Fontainebleau l’an passé, qui arrive sous la selle d’[Aymeric de Ponnat].  « Popstar appartient à deux propriétaires (Jean-Paul Coché et Eric Fouquet, ndlr), qui se partage le travail entre la gestion de sa carrière de reproducteur et celle de sa carrière sportive. L’un est un proche d’Aymeric, d’où le changement », avance Guillaume Batillat.

 
Puis, Nénuphar Jac, vainqueur avec le jeune Normand du Grand Prix du CSI 3* de Wieze, en Belgique, en novembre. « Bruno (Rocuet, ndlr) l’a confié à [Penelope Leprevost] pour deux concours indoor. Ce sera l’occasion de le faire sortir sur de plus gros concours, grâce au classement de Pénélope dans la ranking FEI. [Kevin Staut] avait lui aussi monté Nenuphar il y a quelques temps, avec le même objectif. Je récupérerai le cheval après », explique Guillaume Batillat à Grand Prix Replay.

 
Pour autant, Guillaume Batillat ne se trouve pas à pied. « Il y a eu beaucoup de mouvement dans mon piquet. Sept chevaux de sept ans arrivent à l’écurie, dont Cap Kennedy. Ils sont très prometteurs et je vais les sortir sur les circuits des sept ans, mais ce ne sera pas évident, car en concours internationaux, on n’a le droit qu’à un engagement avec un sept ans…  Et parmi les « anciens », je monterai toujours Miss d’Helby, Tobelia, Loops de Batilly », détaille-t-il. Le temps de préparer toutes ces montures, le début de saison de Guillaume Batillat est prévu à Bordeaux, début février.

 
 
JD et ACL

À lire également...

Réagissez