Anna Blomgren fait flotter le drapeau suédois sur Deauville

Crédit : Dress'In Deauville

Lundi 24 juillet - 11h19 | Johanna Zilberstein (avec communiqué)

Anna Blomgren fait flotter le drapeau suédois sur Deauville

Dernier jour de dressage pour les concurrents de cette sixième édition du Dress’In Deauville au Pôle international du Cheval. Temps fort, le Grand Prix Spécial a souri à la Suédoise Anna Blomgren, en constante progression avec Torveslettens Quatro.

À dix heures, treize concurrents se sont élancés dans le Grand Prix Spécial, ultime confrontation du Grand Tour de ce CDI 3* de Deauville. C’est une véritable démonstration de dressage qu’a offert la cavalière suédoise Anna Blomgren en selle sur Torveslettens Quatro, une jument grise de neuf ans avec laquelle elle s’était déjà montrée très convaincante lors du CDIO 5* de Compiègne, en mai. Elle fut même la seule concurrente à avoir décroché des notes de dix, notamment sur le piaffer. Harmonieux et techniquement au point de bout en bout, le couple s’est imposé haut la main avec une moyenne de 75.039%. L’Australienne Mary Hanna et Boogie Woogie 6 ont pris la deuxième place avec 71.471%, devant l’Autrichienne Ulrike Prunthaller et Bartlgut’s Quebec, troisième avec 68.157%. La meilleure performance française revient à Philippe Limousin et Rock’N Roll Star qui s’installent la quatrième position avec 67.804%.
 
’’Ma jument a neuf ans maintenant et je la monte depuis ses cinq ans. Je suis très très contente de cette victoire aujourd’hui’’, s’est réjoui la Suédoise. ’’Elle a tellement de qualités alors qu’elle est encore jeune, elle est vraiment incroyable. Elle est toujours volontaire, toujours prête à y aller. Elle donne l’impression de pouvoir explorer beaucoup de choses mais elle reste toujours en attente de ce que je vais lui demander, de ce qu’elle doit faire. Elle veut faire les choses au bon moment. C’est tellement facile pour elle, c’en est presque naturel. Parce qu’elle est jeune, je vais maintenant la laisser se reposer un peu puis régler encore quelques détails à la maison d’ici quelques semaines. A terme, j’aimerai bien participer avec elle aux championnats du monde de 2018. Nous avons encore le temps de nous améliorer…’’

À lire également...

Réagissez