Vendredi 21 juillet - 16h16 | Johanna Zilberstein (avec communiqué)

’’Quabri relève tous les défis !’’, Pedro Veniss

Ce week-end, les meilleurs cavaliers du monde sont à Aix-la-Chapelle, en Allemagne, à l’occasion du mythique CHIO. Dimanche, le Brésilien Pedro Veniss, vainqueur du Grand Prix CSI 5* de Genève en décembre dernier, tentera d’arracher le bonus promis au vainqueur de deux étapes consécutives du Grand Chelem. Rencontre.

Cela fait six mois que vous avez remporté le Majeur de Genève : que s’est-il passé pour vous et Quabri de l’Isle depuis ?
Pedro Veniss : C’est encore une sensation très forte que d’y repenser aujourd’hui. Cette victoire ne s’effacera jamais de ma mémoire. Elle reste la plus importante de ma carrière à ce jour. Après Genève, Quabri a eu une pause et parti pour deux mois au haras pour être prélevé. Ensuite, je l’ai remis en route sur des petits concours et notre retour au haut niveau s’est effectué à Versailles, notre premier concours de cinq étoiles depuis Genève.
 
Le CSI 5* de Versailles où vous avez remporté le Grand Prix !
P.V. : Oui, c’était super ! Quabri a ainsi déjà démontré qu’il était en grande forme. Mais pour le préparer au mieux pour Aix-la-Chapelle, j’ai passé le mois de juin à Spruce Meadows pour participer au circuit estival. Les grandes pistes en herbe comme Spruce Meadows et Aix-la-Chapelle sont très particulières et l’on n’en trouve pas beaucoup de telles sur le circuit international. Philipp Weishaupt etLB Convall étaient également l’été dernier à Calgary – et ils ont ensuite gagné à Aix-la-Chapelle. Du coup, j’espère que ce plan va également fonctionner pour moi.
 
Comment évaluez-vous vos chances de victoire ?
P. V. : Avec Quabri, j’ai un partenaire inouï sous la selle. I l a relevé tous les défis. C’est un cheval avec lequel on peut gagner les grosses épreuves ! Il n’a pas de mauvais jour, il donne toujours le meilleur de lui-même, quel que soit le concours, et il adore la compétition. Il a un mental incroyable et de plus, c’est le cheval le plus adorable au monde. J’ai une chance énorme de pouvoir le monter et je crois en une victoire à Aix-la-Chapelle. Mais je dois être aussi bon que lui le jour J !
 
Il s’agit de votre toute première participation à Aix-la-Chapelle : qu’attendez-vous de ce rendez-vous ?
P. V. : Je suis Brésilien et pour moi, Aix-la-Chapelle est le Maracanã des sports équestres. Quand j’étais petit, cela a toujours été mon rêve de monter à Aix-la-Chapelle. J’ai eu une première opportunité en 2006 pour les Jeux équestres mondiaux, mais mon cheval s’est blessé peu de temps avant. Et depuis, mon envie que ce rêve devienne enfin une réalité est encore plus forte

À lire également...

Réagissez