Le bouquet final de Grand Prix Classic pour Raphaël Goehrs et Ludovic Gaudin

Crédit : PSV

Dimanche 16 juillet - 22h36 | À Fontainebleau, Justine Mattioli

Le bouquet final de Grand Prix Classic pour Raphaël Goehrs et Ludovic Gaudin

Nouvelle journée de compétition ensoleillée. Les compteurs remis à zéro, à 14h a débuté la grosse épreuve du jour : le Prix Cavalassur à 1,35m avec barrage. Soixante-trois cavaliers s’élancent une nouvelle fois sur la piste en herbe du Terrain d’honneur. Un parcours technique de treize obstacles et seize efforts dans un temps imparti de 88 secondes.

Si Nicolas Layec l’emportait hier dans l’épreuve de vitesse à 1,35m, il ne réitère pas aujourd’hui sa belle performance. Avec ses trois montures, il essuie des erreurs : il fait huit points en selle sur Tulear des Grez, puis quatre points avec Cosima de Pleville Z, et enfin douze points sur Sunshine de la Love. Il obtient néanmoins une belle distinction, avec remise d’un prix : le meilleur cavalier du week-end. 
Sous une chaleur estivale, les compétiteurs peinent à déjouer les difficultés du parcours dans le temps. Les numéros un et deux sont très fautifs tout comme le numéro douze, un bel oxer dans la descente. Dès le troisième partant, le sans-faute retentit dans les tribunes : il s’agit de Thibaut Bazire et Ténor de Lormay qui signent un sans-faute en 80"61. Seulement treize autres couples parviendront à l’imiter. 
Le temps d’une courte pause, le barrage se met en place : sept obstacles et huit efforts séparent les cavaliers de la victoire. Thibaut Bazire ouvre les hostilités, le couple sort de piste avec quatre points. Puis l’amazone Charlotte Strypsteen et Clio de Chassagne s’élancent mais font huit points. C’est Stéphane Frey et Urbino de Brémoy qui font le premier double sans faute en 49"13. Florence Ameline et Margaux Bost sortent de piste avec quatre points, Kevin Josse avec huit points. Peu de temps après Stéphane, Tomas Couve Correa et Uranus Boy font descendre le chronomètre à 45"30. Puis Ludovic Gaudin, qui n’est pas champion de France pour rien, signe un magnifique parcours sur sa belle jument grise Baby Love en 44"35. À cinq cavaliers de la fin, d’aucun pensent que le match est plié mais c’est sans compter l’ardeur de Raphaël Goehrs qui s’élance pourtant avec une nouvelle monture : Vitellius des Dames. Ce beau bai Selle Français d’1,75m avale les distances et le couple s’impose en 43"42. "Je suis très content du cheval d’autant plus que je l’ai eu dans mes écuries seulement la semaine dernière, c’était quasiment notre premier concours. Je pense que c’est un cheval qui va sauter plus gros que ça et qui sera prêt pour le 2* et le 3* dans les semaines qui viennent mais pour le découvrir et le mettre en jambes, je pense que c’était le bon niveau d’épreuve. C’est un cheval qui va vite, qui est très respectueux avec beaucoup d’action, beaucoup de sang et sur les grands terrains comme ça où les barrages sont très galopants il a été incroyable !"
Le couple poursuit sa collaboration dans le Summer Tour les deux prochaines semaines. Ils seront à surveiller. Derrière Raphaël Goehrs on retrouve Ludovic Gaudin et Baby Love suivi de Tomas Couve Correa et Uranus Boy.

En bref

Dans les autres épreuves courues aujourd’hui : à 10h, trente-sept partants se succèdent sur le Petit Parquet et c’est Pierre Breton qui s’impose dans l’épreuve du Prix Or Vet à 1,25m au chronomètre, en selle sur Vogue de Jai en 64"66 devant Teddy Thellier et Affixe du Valon et Baptiste Couperie sur Appolon Bleu. Le podium est très jeune et prometteur puisque les trois montures ont respectivement huit et sept ans. 
Les cavaliers enchainent rapidement à 12h30 sur une épreuve à 1,30m, le Prix Grand Prix, sur la Carrière des Princes. Les obstacles fautifs sont ceux situés le long du public : un oxer isolé suivi d’un triple. Le double oxer/vertical coloré sur la diagonale fera également des dommages. S’élançant dans les premiers, Ludovic Gaudin, décidément en forme tout au long du week-end, fait une nouvelle la preuve qu’il est un cavalier très rapide : il boucle un tour impressionnant de facilité avec sa fidèle Tamara Landa en 59"91 ! Le second couple, Stéphane Frey en selle sur Romance de St Simeon, termine en 62’41, c’est dire la belle performance de Ludovic Gaudin. Sur la troisième marche du podium on retrouve le régulier Nicolas Layec avec Vischna en 63’59. 

À lire également...

Réagissez