Jérome Guéry signe le doublé dominical à Chantilly

Jérome Guéry a réussi cet après-midi à signer un sublime doublé à Chantilly.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Dimanche 16 juillet - 17h45 | À Chantilly, Yeelen Ravier

Jérome Guéry signe le doublé dominical à Chantilly

Dernière épreuve du CSI 5* de Chantilly, le Grand Prix dominical s'est terminé en fin d'après-midi par le triomphe de Jérome Guéry. Tenant du titre de cette même épreuve, le Belge a récidivé, cette fois-ci avec Papillon Z. Lorenzo de Luca et Laura Kraut ont dû s'avouer vaincus.

C'est à 15h30 que le Grand Prix secondaire du week-end cantilien a lancé son coup d'envoi. Avec six non-partants, ils étaient trente-et-un à y prendre part, sous un soleil écrasant. Et le premier sans-faute est sans doute à attribuer à Uliano Vezzani. Le chef de piste italien, tout comme hier, a construit un parcours justement dosé, subtil sans être lourd pour les chevaux, déjà alourdis par la chaleur. 

Premier à partir, Yuri Mansur a presque laissé penser le contraire, signant déjà le premier score vierge. Le Brésilien, associé à Unita Ask, l'ancienne camarade de Rolf-Göran Bengtsson, a bouclé un parcours parfait. Ses poursuivants ont eu un peu plus de mal, péchant directement sur l'un des deux juges de paix, le triple. Composé de deux verticaux séparés de deux foulées puis d'un oxer à une foulée, nombreux ont été les cavaliers à s'y heurter. Ce fut le cas de Marie Hécart, qui fautait en entrée avec Cenwood Delle Lame, et de Benoit Cernin, qui écopait d'une faute à l'entrée puis à la sortie. Belles prestations tout de même pour les deux premiers couples tricolores, qui n'avaient pas l'air à l'effort malgré leur peu d'expérience en 5*, surtout pour ce dernier. Après les quatre points de Niels Bruynseels sur l'oxer numéro douze, cette dernière ligne étant l'autre juge de paix, Marc Dilasser a été l'auteur du deuxième sans-faute. Associé à son champion de France Cliffton Belesbat, bien mieux que le premier jour malgré la chaleur, le Normand a été exemplaire. En revanche, pour Alberto Zorzi, cela n'est pas passé. L'Italien, qui avait manqué de chance hier dans le Grand Prix avec Fair Light van't Heike, avait ici sellé Danique, une jeune jument de neuf ans appartenant à Athina Onassis. Le Transalpin n'a pu éviter deux fautes sur le vertical numéro onze ainsi que sur l'oxer suivant. Laura Kraut elle s'en est sortie à merveille avec la bouillante Whitney, se qualifiant pour le barrage. Très en forme ces derniers mois, Lorenzo de Luca faisait partie des favoris et l'a bien démontré. Le pilote a franchi la ligne d'arrivée indemne avec Limestone Grey. 

Manque de chance pour le Tchèque Ales Opatrny et Leopold van Asten, qui ont fauté sur le tout dernier obstacle, un vertical. Troisième Français à se présenter, Philippe Rozier était aux rênes de Quartz Rouge aujourd'hui. Le champion olympique par équipes a concédé plusieurs fautes, dont une sur l'entrée de triple et l'autre sur le milieu. Igor avait de quoi tenir de son père ! Le fils de Emerald, ce dernier gagnant hier le Grand Prix phare, a signé un superbe sans-faute, piloté par Jos Verlooy. Tenant  du titre de cette même épreuve l'an dernier avec Alicante, Jérome Guéry a réitéré le début de son sacre en signant un score vierge avec Papillon Z. John Whitaker et Lauren Hough ont complété ce groupe de huit barragistes.

Jérome Guéry ne laisse pas Lorenzo de Luca lui voler le doublé

Premier à se frotter au barrage, Yuri Mansur n'a pas pu imposer la pression à ses adversaires, fautant sur le numéro deux. En pleine progression, le Cliffton Belesbat de Marc Dilasser a été parfait. Franchissant la ligne d'arrivée sans encombre, le couple champion de France de 2016 a terminé avec un chronomètre de 36"99. Laura Kraut, aux rênes de Whitney, est parvenue à devancer le Normand, bouclant son tour en 36"81. Lorenzo de Luca a à son tour abaissé le temps leader à 35"47 avec Limestone Grey. Ni Jos Verlooy, ni John Whitaker et Lauren Hough n'ont réussi à devancer l'Italien, que tout le monde pensait vainqueur. Finalement, c'est Jérome Guéry qui l'a emporté. Le Belge, qui avait remporté ce même Grand Prix l'an dernier, a talonné et allongé son atypique Papillon Z. Le couple a passé la cellule d'arrivée à 34"81.
 

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez