Les Pays-Bas mettent la main sur Falsterbo

Crédit : Scoopdyga (archives)

Vendredi 14 juillet - 18h09 | Yeelen Ravier

Les Pays-Bas mettent la main sur Falsterbo

La sixième étape de Coupe des nations s'est disputée cet après-midi à Falsterbo, à la pointe Sud-Ouest de la Suède. Au terme de deux manches et d'un barrage à trois nations, ce sont les Néerlandais, menés par Jur Vrieling, qui ont décroché la victoire. L'Allemagne et l'Irlande ont complété le podium.

C'est à 14h30 que la sixième des huit Coupe des nations de première division a lancé son coup d'envoi. Après Lummen, La Baule, Rome, Rotterdam et Saint-Gall, les nations avaient rendez-vous en Suède, à Falsterbo. Parmi les nations engagées, les Pays-Bas, l'Irlande, la Suède, l'Allemagne, la Suisse et l'Italie devaient tout tenter pour engranger les précieux points afin de se qualifier pour la finale du circuit.

En raison de l'organisation du CSI 5* de Chantilly en parallèle, il est honnête de dire que la plupart des meilleurs cavaliers au classement mondial étaient absents. La Suisse, qui comptait quelques-uns de ses meilleurs pilotes sans leurs premiers chevaux, a commencé de belle manière en première manche. Première à partir, Janika Sprunger a signé un superbe sans-faute avec Aris CMS. Très en forme depuis le début du week-end suédois, la jeune Américaine Chloe Reid a imité sa consoeur aux rênes de Codarco. La première rotation a eu des airs de Rotterdam, où plus de la moitié des partants étaient sortis sans faute en première manche, puisque Henrik von Eckermann en a fait de même. Le Suédois, chez lui, avait coeur à l'ouvrage sur Mary Lou 194. À partir de la deuxième rotation, les choses ont commencé à se corser pour la Suisse. Paul Estermann a écopé de quatre points sur Lord Pepsi, Niklaus Rutschi sur Cardano CH également, et Steve Guerdat a fait renverser la seconde barre du tout premier obstacle avec Ulysse des Forets, terminant avec huit points. En revanche, pour l'Irlande, le scénario a tendu à être idéal. Shane Sweetnam sur Chaqui Z, Cian O'Connor avec Callisto, ainsi que Mark McCauley et Miebello ont tous bouclé le score parfait. Denis Lynch et son All Star 5, valeurs sûres de l'équipe, n'ont même pas eu à partir en première manche. Il faut dire qu'au niveau du papier, les Irlandais étaient les favoris. 

Après le quatre points d'Andre Thieme, Meredith Michaels Beerbaum a elle signé un superbe sans-faute aux rênes de la très délicate Daisy. Fait assez rare, puisqu'il ne s'était pas produit en simultanée depuis treize ans, son mari Markus participait également à la Coupe des nations. L'Allemand a aussi signé un zéro, associé au superbe Comanche. Malgré les huit points de Jane Friederike-Meyer et Goja 16, la Mannschaft a terminé sa première manche avec quatre points. La Suède a totalisé le même score, notamment grâce au superbe sans-faute de Peder Fredricson. Acclamé comme une véritable star, sous des drapeaux suédois en délire, le vice-champion olympique est sorti de piste très ému sur H&M Christian K. En rude concurrence avec l'Irlande, les Pays-Bas ont également aligné les sans-faute. Pourtant, les Oranje étaient loin d'avoir leur équipe première. Ruben Romp sur Audi'S Teavanta II C Z, Aniek Poels avec Athene et Jur Vrieling sur VDL Glasgow v. Merelsnest ont tous bouclé le score parfait, effaçant les quatre points de Michel Hendrix et Baileys.

Les Suédois échouent près du but, l'Irlande tiennent bon

La seconde manche a donc commencé, annonçant un sérieux match entre l'Irlande et les Pays-Bas, qui avaient achevé la première à égalité. Malheureusement pour eux, et pour leurs spectateurs survoltés, les Suédois n'ont pas réussi à poursuivre leur exploit. Malgré le second sans-faute de Henrik von Eckermann, ses coéquipiers ne l'ont pas imité, Evelina Tovek et Castello 194 accusant treize points, Peder Fredricson quatre, tout comme Douglas Lindelöw. Gageons que les Nordiques parviennent à briller devant leur public lors des championnats d'Europe en août prochain. Les Norvégiens ont eux peiné, finissant à la dernière place avec trente points, juste devant la Suisse, qui ont comptabilisé deux parcours à quatre points et un à huit. Pour quatre points en trop, l'Italie a fini aux portes du podium. 

Finalement, l'Irlande, les Pays-Bas et l'Allemagne ont comptabilisé, au terme des deux manches, le même score, se préparant pour un barrage. Il faut tout de même souligner la formidable performance de Markus Beerbaum, qui signait un nouveau sans-faute et qui n'avait pas couru de CSI 5* en Europe depuis des années.

Un barrage en vitesse

Pour ce barrage entre trois drapeaux, ce sont Markus Beerbaum pour l'Allemagne, Denis Lynch pour l'Irlande et Jur Vrieling pour les Pays-Bas qui se sont élancés. Denis Lynch et All Star 5, clairement les plus expérimentés, ont failli et écopé d'une faute. Markus Beerbaum, préférant peut-être ne pas tout tenter en raison de la jeunesse de Comanche, a bouclé un bon sans-faute en 47"80. Mais Jur Vrieling a tout tenté. Le Néerlandais, dont l'équipe connait un peu moins de succès ces dernières semaines, a été exemplaire, signant un barrage sans pénalité en 46"35.

Les Pays-Bas se sont donc imposés dans cette sixième Coupe des nations, remontant à la sixième place du classement général, dont l'Italie tient toujours la tête.
 

À lire également...

Réagissez