Je veux donner encore plus que l’année dernière, Charlotte Palas

Crédit : Léa Tchilinguirian

Mercredi 12 juillet - 14h59 | Léa Tchilinguirian

"Je veux donner encore plus que l’année dernière", Charlotte Palas

Lors du Generali Open de France Poneys au Parc Equestre Fédéral de Lamotte-Beuvron, l’équipe de Grand Prix Replay est allée à la rencontre de Charlotte Palas, cavalière de dressage. La jeune femme s’est placée première du classement provisoire de l’As Poney Elite suite à une reprise imposée atteignant l’honorable score de 71,75%, effectuée avec son poney Under Cover Fast. À la fin de ce championnat de France, Charlotte Palas et Under Cover Fast ont finalement été sacrés champions de France 2017 !  

GPR : Pouvez-vous vous présenter ?
Charlotte Palas : Je suis née le 9 janvier 2002 à Toulouse. J’ai donc quinze ans. Je baigne dans le monde du cheval depuis toujours car mes parents sont tous deux cavaliers et tiennent le centre équestre de Bessières, près de Toulouse. J’ai tout d’abord commencé à pratiquer le saut d’obstacles avec Quorado, puis je me suis fait peur. Alors, j’ai décidé de dévier vers le dressage avec ma mère, puisqu’elle est cavalière de dressage.

GPR : Parlez-nous de votre piquet de chevaux ?
C.P : Under Cover Fast (Latimer x Cansas) est un poney qui appartient à son éleveuse Nolwen Rouxel. Je le monte depuis un an et demi. Mon cheval avec qui je faisais les concours dans la catégorie Enfant s’est blessé puis je suis tombée sur son annonce de vente. Mes parents connaissent bien sa propriétaire alors nous nous sommes dit :  "pourquoi pas ? “. Under est le poney qui m’a permis de faire des choses extraordinaires comme les championnats d’Europe en 2016, Saumur en équipe et des concours internationaux. Ce poney m’a ouvert beaucoup des portes. L’année prochaine je passe à cheval donc j’effectue déjà ma transition avec Reiner Luxus, appartenant à ma mère puisqu’elle est cavalière de dressage. Ensemble, nous participons à des épreuves Amateur.

GPR : L’an dernier, vous avez participé aux championnats d’Europe Poneys dressage à Aarhus Vilhelmsborg, au Danemark. Quelle sensation ressent-on une fois là-bas ?
C.P : L’année dernière, tout est allé très vite, j’ai eu le poney peu de temps avant, mais être sélectionnée n’était pas l’objectif. Toutefois, il a vraiment tout donné, il travaillait très bien. Depuis, il a progressé, comme moi. J’étais très contente. Quand je suis entrée sur le carré de dressage des championnats d’Europe, je me suis dit ‘’j’ai quand même de la chance d’être là, je dois en profiter !’’. J’ai donné le meilleur de moi-même et j’ai réalisé la meilleure performance française.
 
GPR : Cette année, Under Cover Fast et vous, êtes sélectionnés pour participer aux championnats d’Europe de dressage à Kaposvàr en Hongrie. Dans quel optique partez-vous ?
C.P : Je veux faire de mon mieux, déjà pour l’équipe, mais je n’irai jamais au-delà des capacités du poney. Je souhaite le préserver pour l’épreuve individuelle. Pour les épreuves de coupe de nations en équipe, je pense qu’il faut faire ce qu’on sait faire car si nous nous ratons, nous pénalisons toute l ‘équipe. Je veux donner encore plus que l’année dernière.
 

À lire également...

Réagissez