Lundi 03 janvier - 11h19 | AnneClaireL

Kevin Staut, numéro un depuis cinq mois !

Chaque lundi, sur Grand Prix Replay, [Kevin Staut] donne de ses nouvelles à travers sa rubrique hebdomadaire « Kevin Staut à chaud ». Il analyse le concours auquel il a participé la veille. Mais cette fois, le vice-champion du monde par équipe, revient sur sa saison 2010 et sur ses objectifs pour 2011.


 
« A l’heure actuelle, je suis en tête du classement provisoire Coupe du monde. Ce n’est pas une fin en soi, mais je suis content d’être déjà qualifié pour la finale de Leipzig. Cela me permet ainsi de mettre moins de pression sur mes chevaux qui ont tous effectué une excellente saison. L’objectif sera de monter cette fois-ci sur le podium, ou tout du moins d’améliorer ma septième place de Genève, en avril.

 
2010 s’est déroulée en continuation avec mon titre de champion d’Europe en août dernier. Un leitmotiv s’est crée. Mes chevaux ont évolué, moi aussi par la même occasion. Nous avons beaucoup travaillé dans un esprit d’équipe et cela a payé. Mon rang de numéro 1 mondial est arrivé plus tôt que prévu. Cela fait aujourd’hui cinq mois que je suis à cette place. Cela montre que mon piquet de chevaux est désormais compétitif pour le très haut niveau. En revanche, je ne veux à aucun moment mettre mes chevaux dans le rouge pour m’y maintenir. Si je dois redescendre dans le classement, je l’accepterai. Mon souhait pour 2011 est tout de même de me maintenir dans le top 5.

2010 fut également marqué par notre titre de vice-champions du monde par équipe aux Jeux équestres mondiaux de Lexington. L’équipe de France a réalisé une très bonne saison en Coupe des nations et remporte la Meydan FEI Nations Cup pour la deuxième année consécutive. Cette médaille d’argent n’est que juste récompense pour l’ensemble du staff français. Il lui reste désormais à monter sur le podium des Championnats d’Europe de Madrid, en septembre prochain. Cette échéance sera l’occasion pour moi de défendre mon titre. Un podium en individuel serait également une consécration.  Rendez-vous en 2011 ! »

À lire également...

Réagissez