Les équipes de France visent trois médailles aux championnats d’Europe

Crédit : Frédérique Monnier

Mardi 11 juillet - 10h45 | À Lamotte-Beuvron, Frédérique Monnier

Les équipes de France visent trois médailles aux championnats d’Europe

À l’issue de la remise des prix des championnats As Poney Élite de saut d’obstacles, concours complet et dressage, qui ont sacré respectivement Camille Favrot sur Uhelem de Seille, Liloi Lourde Rocheblave sur Voltair de Lalande et Charlotte Palas sur Under Cover Fast, la désormais traditionnelle conférence de presse s’est tenue avec le staff fédéral en vue de présenter la feuille de route pour les championnats d’Europe poney qui auront lieu du 23 au 30 juillet à Kaposvàr, en Hongrie.

Contrairement au dressage où elle a été faite le 3 juillet, la sélection de ceux qui représenteront la France en saut d’obstacles et en concours complet se fait ce mardi 11 juillet. ’’Le regroupement des cinq couples sélectionnés aura lieu les 20 et 21 juillet à Barbizon’’, précise Olivier Bost, sélectionneur national de saut d'obstacles Poneys. ’’Comme les poneys ont beaucoup sauté lors des championnats de France, nous allons travailler sur des cavalettis et sur la rivière où il y a eu quelques fautes. Nous bénéficions cette année d’un très bon groupe avec de très bons poneys d’obstacles et des cavaliers qui montent très bien. J’en profite pour félicite les entraineurs car lors des championnats de France, il y a eu du très beau sport ! J’espère que nous allons ramener de Hongrie une très belle médaille.’’
Pour Emmanuel Quittet, sélectionneur national de concours complet, le choix est difficile : ’’Il s’agit d’une année exceptionnelle que je souhaite à tout entraineur même si  cela me crève le cœur de laisser à la maison cinq couples qui sont capables de courir de façon honorable les Europe’’, reconnaît-il avant d’annoncer le programme d’entrainement des six couples retenus. ’’Un regroupement aura lieu les 21 et 22 juillet au CSEM de Fontainebleau où nous disposerons de rectangles de dressage. Après la phase de récupération en concertation avec les coachs, nous allons travailler durant ces deux jours le stretching et la gymnastique sur les barres. Les couples ne sauteront pas d’obstacles fixes car les poneys savent faire. Nous travaillerons aussi le dressage car c’est sur le rectangle que l’or se gagneNous allons aussi profiter de ce regroupement pour passer une soirée avec les cavaliers de saut d’obstacles avant qu’ils partent.’’
Concernant le dressage, Muriel Leonardi, sélectionneuse Poneys, explique :’’Comme la sélection est déjà faite, les cavaliers de l’équipe de France partent directement de Lamotte à Vierzon pour un regroupement les 11 et 12 juillet où nous favoriserons le stretching, le travail de la ligne du dessus et la préparation mentale. Nous allons aussi mercredi revoir les points à améliorer pour chaque couple afin d’être encore plus performants.’’

Accrocher des médailles

Car en Hongrie, le dressage, comme le saut d’obstacles et le concours complet iront chercher des médailles. ’’En saut d’obstacles et en concours complet, nous aurons toutes nos chances car nous avons des cavaliers expérimentés’’, constate Martin Denisot, cadre technique national  en charge du projet jeunes à la FFE. ’’En dressage comme l’équipe est revenue cinquième l’an passé, nous espérons être quatrièmes ou mieux, revenir avec le bronze.’’ ’’Cela nous ferait plaisir de décrocher une médaille en dressage car c’est un objectif collectif et nous y croyons vraiment’’, reconnaît Olivier Bost, démontrant que le dressage n’est pas seulement l’affaire de Muriel Léonardi.
Pour Sophie Dubourg, Directrice tehcnique nationale : ’’Ces championnats d’Europe Poneys sont très formateurs car ils réunissent trois disciplines différentes avec les mêmes catégories d’enfants qui ont appris à travailler ensemble.’’ Alors, bonne chance les Bleuets !

À lire également...

Réagissez