Gudrun Patteet à la tête d’une Belgique rayonnante à Knokke !

Crédit : Scoopdyga

Lundi 10 juillet - 09h49 | À Knokke, Mathilde Wavrant

Gudrun Patteet à la tête d’une Belgique rayonnante à Knokke !

Le Grand Prix du CSI 5* de Knokke est revenue hier à Gudrun Patteet, en selle sur Sea Coast Pebbles Z. La Belgique signe d’ailleurs un excellent week-end à domicile puisque Pieter Devos et Olivier Philippaerts, occupent respectivement les deuxième et troisième places.

Fort de son expérience et de ses succès en événementiel équestre, Stéphane Conter, fondateur des écuries Stephex et organisateur du Knokke Hippique, voyait cette année encore nombre de cavaliers mondiaux répondre présent à cette troisième édition de son CSI 5*. Ce Grand Prix annonciateur de beau sport, comptait quarante-deux couples au départ. Le chef de piste italien Uliano Vezzani avait dessiné un parcours aux difficultés techniques variées, aux côtes maximales d’1,60m. Sans véritable juge de paix, on retrouvera des fautes sur l’ensemble du tour, notamment dans les deux combinaisons majeures, comme dans le double Stephex posé en numéro sept, dans le triple, situé en dernière ligne du tour initial mais également sur le vertical rose sur bidet numéro dix. Le maître allemand Ludger Beerbaum en fit notamment les frais avec Cool Down 7 et huit point au compteur.
À l’issue de cette première manche, quatorze cavaliers sont qualifiés pour le barrage. Parmi eux, six Belges dont Gudrun Patteet, Olivier Philippaerts, Pieter Devos, Niels Bruynseels, Constant Van Paesschen et Jérôme Guéry ; deux cavaliers français déjà victorieux à Knokke ce week-end, Kévin Staut et Pénélope Leprevost, deux Britanniques, William Whitaker et son emblématique oncle, John Whitaker, l’Allemand Daniel Deusser, l’Américaine Laura Kraut, l’Espagnol Gerardo Menendez Mieres, et l’Égyptien Karim El Zoghby.
Dans ce barrage qui comptait huit obstacles et neuf efforts à fournir, sur cette piste assez large, les virages allaient être de toute évidence serrées pour espérer la victoire. Parti en ouvreur, William Whitaker réalise avec Utamaro d’Écaussinnes un premier double sans-faute dans un temps de référence de 48’’95. L’Égyptien Karim El Zoghby en selle sur Amelia fait tomber une barre au sol mais plus rapide en 47’’03. Pour deux dixièmes, l’Espagnol Gerarardo Menendez Mieres passe devant William Witaker en réalisant de nouveau un tour sans pénalités. Gudrun Patteet entre alors en piste, sollicitant son bondissant Sea Coast Pebbles Z. Elle prend tous les risques et réitère un tour sans faute. Nouveau temps à battre de 44’’33. Il faudra attendre le passage de son compatriote Pieter Devos pour voir les tribunes trembler. Incroyable d’aisance, Espoir survole les difficultés, faisant même quelque peu déséquilibrer son cavalier qui perd de ce fait un tout petit peu de temps. Rapide mais non suffisant, il est en 44’’86. Niels Bruynseels affole le chronomètre, en 44’’42 secondes, mais ne peut éviter huit points. Olivier Philippaerts met à son tour du rythme avec H&M Legend of Love. Le couple est sans-faute en 45’’40.  Le tenant du titre Daniel Deusser semble bien parti pour détrôner Gudrun Patteet avec Equita Van’t Zorgvliet. Le cavalier est dans le temps, mais sur la dernière galopade menant au dernier vertical, il réalise quatre points en 43’’59. Kévin Staut est double sans-faute en 46’’22 avec For Joy Van’t Zorgvliet. Il se classe quatrième de l’épreuve et premier français. Après une première manche sans pénalités, avec Vagabond de la Pomme, Pénélope Leprevost commet quatre points au barrage. Elle conclue ce concours à la neuvième place. La dernière gagnante du CSI 3* d’Hardelot, Marie Hécart en selle sur Cenwood Delle Lame termine à la vingt-septième place avec huit point. De même qu’Aldrick Cheronnet avec Tanael des Bonnes, vingt-neuvième.

À lire également...

Réagissez