Kevin Staut met les pendules à l'heure avant le Grand Prix au Longines Paris Eiffel Jumping

Crédit : Scoopdyga

Samedi 01 juillet - 18h57 | À Paris, Johanna Zilberstein

Kevin Staut met les pendules à l'heure avant le Grand Prix au Longines Paris Eiffel Jumping

La seconde étape de la Global Champions League a revêtu deux enjeux, cet après-midi, sur la piste du Longines Paris Eiffel Jumping. D'abord car elle a servi à départager les équipes, donnant l'avantage aux St Tropez Pirates, qui menaient déjà la danse. Ensuite, car elle a permis de qualifier les vingt-cinq couples qui auront le droit de s'élancer tout à l'heure, dans le Grand Prix du Longines Global Champions Tour. 

Pendant plus de trois heures, les cinquante-sept cavaliers aux départs de la seconde étape de la Global Champions League ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour décrocher une place dans le Grand Prix du Longines Global Champions Tour, qui se tiendra un peu plus tard dans la soirée. Pour ceux membres d'une équipe, l'enjeu était double puisqu'il s'agissait également de faire monter son équipe sur le podium après les deux manches courues hier et aujourd"hui. Mission accomplie pour les St Tropez Pirates, qui décrochent finalement la victoire après avoir mené la danse depuis hier grâce au parcours parfait de Simon Delestre et Hermès Ryan des Hayettes, et malgré les huit points de Jérôme Guéry et Grand Cru van de Rozenberg. L'équipe termine donc sur un total de huit points, devançant d'un petit point les Hamburg Diamonds, portés par l'Américaine Audrey Coulter sur Capital Colnardo et le Néerlandais Harrie Smolders sur Don VHP Z, qui écopent tous deux d'une faute. Ce sont les Chantilly Pegasus qui viennent compléter le podium, grâce aux parcours parfaits de l'Américaine Lauren Hough sur Waterford et de l'Espagnol Sergio Alvarez Moya sur G&C Arraya, qui n'ajoutent qu'un point au compteur. 
Côté individuel, cette Vitesse à 1,55m a vu triompher Kevin Staut, passé dans la première moitié de l'épreuve et qui n'a laissé personne le dépasser avec Ayade de Septon*HDC (74"65). On trouve ensuite le Belge Niels Bruynseels sur Gancia de Muze (78"12) puis Simon Delestre, associé à Hermès Ryan des Hayettes (78"31). Belle performance également de Pénélope Leprevost, sans-faute sur Urano de Cartigny. Associé à Aquila*HDC, Patrice Delaveau a quant à lui écopé d'une faute sur le mur, où il trouve une mauvaise place. Quatre points également pour Julien Épaillard et Usual Suspect d'Auge, ainsi que pour Philippe Rozier, qui avait décidé d'assurer le sans-faute plutôt que de jouer le chronomètre avec Rahotep de Toscane, et qui se retrouve finalement dernier quatre points repêché.
Et puis il y a indubitablement déjà des déçus. À commencer par le Britannique Scott Brash, l'Américaine Audrey Coulter et le Qatari Ali bin Khalid al-Thani, qui seront les seuls parcours à quatre points à ne pas être repéchés pour le Grand Prix, respectivement associés à Ursula XII, Capital Colnardo et First Devision. Ça ne passera pas non plus pour Roger-Yves Bost, qui commet deux fautes avec Pégase du Mûrier, tout comme l'Italien Lorenzo de Luca, avec Halifax van het Kluizebos, l'Allemand Marcus Ehning avec Comme Il Faut ou encore l'Irlandais Denis Lynch avec RMF Echo de Laubry. Mathieu Billot, lui, rentre avec un total de dix points, après notamment un inhabituel refus de Shiva d'Amaury sur un vertical. La Tchèque Anna Kellnerova sur Calcourt Falklund, la Suédoise Mathilda Karlsson sur AD Quantina et l'Américain Jack Towell sur Lucifer V ont tous été éliminés, tandsi qu'Olivier Robert, avec Eros, et la Belge Cindy van der Straten, avec Balance 26, ont préféré abandonner.
Six Français pourront tout de même repartir dans le Grand Prix du Longines Global Champions Tour : Philippe Rozier sur Rahotep de Toscane, Julien Épaillard sur Usual Suspect d'Auge, Patrice Delaveau sur Aquila*HDC, Pénélope Leprevost sur Vagabond de la Pomme, Simon Delestre sur Hermès Ryan des Hayettes et Kevin Staut sur Silver Deux de Virton*HDC.

Les résultats de la Global Champions League ici
Les résultats individuels ici

À lire également...

Réagissez