Peder Fredricson et All In de retour au sommet à Rotterdam

Peder Fredricson et H&M All In seront de sérieux candidats, chez eux, pour le titre de champions d'Europe cet été...
Crédit : Scoopdyga (archives)

Dimanche 25 juin - 17h35 | Yeelen Ravier

Peder Fredricson et All In de retour au sommet à Rotterdam

Peder Fredricson et H&M All In se sont sublimés aujourd'hui en décrochant le Grand Prix du CSIO 5* de Rotterdam. Les vice-champions olympiques ont donc retrouvé les premières places après quelques mois de repos en revenant de Rio. Cian O'Connor et Marc Houtzager ont trusté le podium, accompagnés de Good Luck et Sterrehof's Calimero.

Le Grand Prix final du CSIO 5* de Rotterdam, l'une des plus prestigieuses étapes du circuit de Coupe des nations, s'est joué dès 14h30. Cinquante couples se sont élancés sur la construction à 1,60m, signée par le chef de piste néerlandais Louis Konickx. Après une Coupe des nations un peu controversée pour ce dernier, son parcours avait sorti plus de 75 % de sans-faute en première manche, le Grand Prix a laissé place à un scénario plus exigeant, et excitant. 
Passée en numéro quatre, parmi des cavaliers un peu moins célèbres pour le grand public, Luciana Diniz remontrait enfin sa formidable Fit For Fun 13. Tenu éloigné pendant quelques mois des 5* européens, le duo féminin a sorti un joli sans-faute. Un peu plus tard, Jessica Mendoza a failli en faire de même sur son jeune Toy Boy de neuf ans, écopant de quatre points. Belle performance tout de même pour la jeune britannique. Même score malencontreux pour Mark McCauley et Miebello, très en forme ces dernières semaines. Double sans-faute dans l'épreuve par équipes vendredi, Eduardo Alvarez Aznar et son atypique mais excellent Rokfeller de Pleville Bois Margot ont réitéré le zéro en cette première manche. Il a été imité quelques cavaliers plus tard par Martin Fuchs et Clooney 51, qui enchainent les bons résultats depuis leur reprise. Vainqueur du Grand Prix du CSIO 5* de Sopot il y a deux semaines, la première division n'a visiblement rien changé pour Good Luck et Cian O'Connor, qui ont bouclé un superbe parcours. En revanche, pour le couple champion d'Europe et du monde, rien ne va plus... Jeroen Dubbeldam et SFN Zenith, qui avaient accusé des lourds scores à Rome le mois dernier, n'ont pas redressé la barre et sont sortis de piste avec dix-sept points. Gageons pour eux que cette méforme ne soit que passagère. Malheureusement pour lui, Steve Guerdat a également fait les frais d'un score important, accusant seize points sur Hannah.

De retour en 5* depuis le CSIO 5* de La Baule en mai, le couple vice-champion olympique a été parfait. Peder Fredricson et H&M All In ont survolé les obstacles, ne touchant aucune barre. Quatre cavaliers suivants, Darragh Kenny et Charly Chaplin S en ont fait de même. Olivier Philippaerts et le beau H&M Cabrio van de Heffinck n'ont pas eu cette chance, péchant à une reprise. Ancien pilier de l'équipe des Pays-Bas, et trop souvent oublié du grand public, Marc Houtzager a réalisé une magnifique prestation, associé au subtil Sterrehof's Calimero. Harrie Smolders a complété ce barrage à huit avec Don VHP Z, déjà excellents dans le Grand Prix de Hambourg fin mai.

Les vice-champions olympiques retrouvent le souffle brésilien

Première des huit cravaches à passer, Luciana Diniz a été, comme souvent, raisonnable. Ne préférant pas prendre tous les risques sur son exceptionnelle Fit For Fun 13, la Portugaise d'adoption a bouclé le score vierge en 42"02. Eduardo Alvarez Aznar, aux rênes de Rokfeller de Pleville Bois Margot, n'a lui non plus pas eu envie de tenter le tout pour le tout, franchissant la ligne d'arrivée avec sept dixièmes de seconde de plus. Martin Fuchs a imité les stratégies de ses adversaires, passant la cellule de fin avec 42"26, et sans faute. Réputé pour être rapide et agile, Good Luck faisait évidemment partie des favoris. Mené par Cian O'Connor, l'impressionnant bai a abaissé le chronomètre à 40"46, sans grande difficulté.
Mais c'était sans compter sur les héros de Rio... Les médaillés d'argent, se préparant petit à petit pour les prochaines échéances, étaient dans une forme phénoménale. Serrant ses courbes et galopant sans perdre de temps en l'air, H&M All In et Peder Fredricson ont accroché le chronomètre de 40"15 ! Darragh Kenny, passé juste après, a finalement été le seul à écoper de fautes au barrage, associé à Charly Chaplin S. Marc Houtzager, propulsé par ses supporters, a été brillant, franchissant la barre de 41", terminant sur la dernière marche du podium. Une belle performance à saluer pour celui qui aura fait l'une des grandes périodes de l'équipe néerlandaise. Harrie Smolders a lui dû se résoudre à une cinquième place avec Don VHP Z.

Peder Fredricson s'est donc imposé de manière royale dans ce Grand Prix avec son fils de Kashmir van Schuttershof. Nul doute que si le couple part à Göteborg, chez eux, pour les championnats d'Europe cet été, il sera l'un des favoris pour le titre.

À lire également...

Réagissez