Louis Bouhana vire en tête dans le championnat Pro Élite

Louis Bouhana et Qlandestin SAS ont signé l'un des dix sans-faute du jour au Grand Parquet.
Crédit : PSV Morel

Samedi 24 juin - 18h08 | À Fontainebleau, Sébastien Roullier

Louis Bouhana vire en tête dans le championnat Pro Élite

À l’issue d’une deuxième épreuve sélective et passionnante, Louis Bouhana et Qlandestin SAS ont repris la tête du championnat de France Pro Élite, catégorie reine du Master Pro, cet après-midi à Fontainebleau. Compte tenu des fautes des uns et des autres, le classement général a été largement remanié, Jérôme Hurel et Max Thirouin complétant le podium provisoire avec Urano de Cour au Bois et Utopie Villelongue.

Après une Chasse très disputée jeudi, soixante et un couples ont pris le départ de la deuxième étape du championnat de France Pro Élite, cet après-midi au stade équestre du Grand Parquet de Fontainebleau, où les conditions climatiques sont redevenues bien plus favorables à la pratique du saut d’obstacles. Le moins que l’on puisse dire est que le parcours imaginé par Yann Royant a pleinement joué son rôle, puisque seules dix paires ont réussi le sans-faute tandis que trois autres se sont uniquement fait piéger par un temps imparti relativement serré. Le chef de piste a parfaitement profité des dimensions et de la déclivité du Grand Parquet, disposant dans la diagonale une très longue ligne comprenant le triple, un vertical surmonté d’une palanque, un autre vertical et enfin un bon oxer bien large et assez fautif. Tout aussi fautif sinon plus, l’oxer 12 placé à l’entrée de la dernière ligne. Bref, il y avait du travail pour les cavaliers !

Parmi les favoris, on a noté quelques scores lourds, Émeric George et Julien Anquetin concédant douze points chacun avec Chopin des Hayettes et Quanan Rouge. En outre, on en a compté neuf pour Cédric Angot et Saxo de la Cour, potentiels sélectionnables pour les championnats d’Europe de Göteborg, huit pour Adeline Hécart et Pasha du Gué, cinq pour Bernard Briand-Chevalier et Qadillac du Heup, piégés sur l’oxer 12, quatre pour Julien Épaillard et Quatrin de la Roque, battus sur l’oxer 8, quatre pour Laurent Guillet et Sultan du Château, fautant sur le 12, tout comme Marc Dilasser et Cliffton*Bélesbat, les champions de France en titre, ou encore Alexis Deroubaix et Timon d’Aure. Une faute aussi pour Julien Gonin et Soleil de Cornu CH. À noter qu’Alexandre Fontanelle n’a pas pris le départ de cette épreuve, Prime Time des Vagues ayant montré une gêne à un postérieur. Gageons que ce ne soit pas trop grave pour cet excellent cheval récemment revenu à son tout meilleur niveau.
 

Le dernier Master Pro de Louis Bouhana ?

 
Demain après-midi, tous les cavaliers ayant bouclé les deux premières épreuves pourront repartir dans la finale en deux manches, également support de la sixième étape du Grand National. À ce stade, ce championnat reste très ouvert puisqu’ils seront huit dans la même barre. Cet après-midi, Louis Bouhana a repris la tête des opérations grâce à un très bon sans-faute de son Qlandestin SAS. Prudent quant à la suite des événements, il est évidemment ravi de sa performance du jour. "Je suis content de m’en être sorti, d’autant que nous avons touché quelques barres le long du parcours. Julien Épaillard, lui, n’en a touché qu’une… qui est tombée, mais la chance fait partie du sport. J’ai trouvé cette épreuve difficile, d’autant que nos chevaux ont souffert de la chaleur jeudi. On verra bien demain. Le plus dur sera de tenir la pression et de maintenir mon cheval en forme. Qlandestin en est capable. Je suis super heureux de le retrouver à ce niveau après notre long passage à vide. Là il saute très bien."

Pour le Breton, qui pourrait prochainement prendre la nationalité algérienne, c’est peut-être la dernière occasion de devenir champion de France. À ce sujet, il se dit d’ailleurs dans l’expectative. "Je ne sais pas du tout ce qu’il en est. J’avoue ne pas m’en être occupé ces derniers temps. Plusieurs nouveaux chevaux sont arrivés... Sincèrement, je ne sais pas ce qu'il va advenir. En tout cas, un titre de champion de France aurait du sens pour moi. J’en serais extrêmement fier. Même un podium serait merveilleux. Pour autant, l’essentiel est de retrouver mon cheval dans cet état de forme. À moi de bien le monter demain!"
 

Jérôme Hurel reconstruit son piquet

Jérôme Hurel reconstruit son piquet - Louis Bouhana vire en tête dans le championnat Pro Élite

Jérôme Hurel et Urano de Cour au Bois figurent en parfaite condition avant la finale de demain.
Crédit : PSV Morel


La deuxième place du provisoire est occupée par Jérôme Hurel et l’expérimenté Urano de Cour au Bois, déjà médaillés de bronze ici l’an passé. "Je suis content, bien sûr. Le parcours était intéressant à monter et parfaitement dosé. Le chef de piste ne pouvait pas viser plus juste. En ce qui me concerne, j’espère faire mieux que l’an passé, parce que troisième, je l’ai déjà été deux ou trois fois donc j’ai envie d’une autre médaille. À 1,50m et 1,55m, c’est un cheval très fiable. Si je le monte bien demain, j’aurai mes chances." Privé il y a quelques mois de Quartz Rouge, son ancien cheval de tête, le Francilien mise sur son fils de Baloubet du Rouet et sur Ohm de Ponthual pour assurer la transition avant l’éclosion de ses jeunes chevaux ou de Cessina 4, une jument de dix ans qu’il monte depuis le début de l’année. "J’ai un petit trou à combler en termes de générations, donc je suis dans une phase de reconstruction." À noter que Quartz Rouge a bouclé un excellent tour à un point avec Philippe Rozier, onzième au provisoire.

Demain, Jérôme Hurel et Louis Bouhana auront fort à faire pour résister à leurs poursuivants, parmi lesquels figurent Max Thirouin, troisième sur Utopie Villelongue, Olivier Robert, quatrième avec Eros, Titouan Schumacher, cinquième avec Atome Z, Gregory Cottard, ancien champion de France et sixième avec Régate d’Aure. Bref, ce championnat promet encore bien des surprises!

 
Les résultats de l’épreuve du jour
Le classement provisoire du championnat Pro Élite
 
Revivez les parcours des trois meilleurs couples du classement provisoire

À lire également...

Réagissez