La Suède conclut parfaitement sa Coupe des nations à Rotterdam

Crédit : Scoopdyga (archives)

Vendredi 23 juin - 18h33 | Johanna Zilberstein

La Suède conclut parfaitement sa Coupe des nations à Rotterdam

Au terme d'une première manche assez particulière, la Suède s'est finalement offert la Coupe des nations de Rotterdam. Elle devance la Suisse puis l'Italie et l'Espagne, qui se partagent la troisième place.

L’ESSENTIEL
Louis Konickx, chef de piste néerlandais qui a officié aujourd’hui, a dû se faire des cheveux blancs lors de la première manche. Sur les trente couples à s’élancer en première manche (deux ayant préféré économiser leurs chevaux pour la seconde), vingt-et-un ont signé un parcours parfait ! Unique ! C’est ainsi que quatre équipes se sont retrouvées à égalité parfaite avec un score vierge à la fin de cette première partie d’épreuve : Allemagne, Suède, Irlande et Suisse. Les autres n’avaient pas beaucoup de soucis à se faire, puisque Belgique, Pays-Bas, Italie et Espagne ne totalisaient que quatre points… Autant dire qu’il y avait un peu d’inquiétude quant au niveau de cette Coupe des nations !
Mais la chaleur et la fatigue jouant sur les chevaux ont très vite fait bouger les choses pour la suite et les fautes se sont rapidement enchaînées. Allemagne, Irlande et Belgique font ainsi lourdement les frais de ce retournement de situations pour terminer avec seize points de plus, arrêtant leurs compteurs sur seize, seize et vingt points.
Finalement, c’est la Suède qui parvient à tirer son épingle du jeu. Henrik von Eckermann sur Cantinero, Rolf-Göran Bengtsson sur Clarimo Ask, Douglas Lindelöw sur Zacramento et Peder Fredricson sur H&M All In ont ainsi tenu la pression, seul Douglas Lindelöw commettant une faute. On déplorera toutefois le forfait de Rolf-Göran Bengtsson, pourtant deuxième cavalier, en seconde manche après un beau sans-faute, peut-être synonyme d’un problème avec Clarimo Ask. Les Suisses, eux, ont bien failli s’offrir cette étape néerlandaise… Si seulement Romain Duguet avait réédité son sans-faute avec Twentytwo des Biches, ou si Werner Muff ou Martin Fuchs, avec Daimler et Clooney 51, n’avaient pas commis cette petite faute de trop… Sur la troisième marche du podium, on retrouve l’Italie et l’Espagne, toutes deux dans le groupe de queue à la fin de la première manche. Mais les parcours parfaits de Lorenzo de Luca sur Armitages Boy pour la première et d’Eduardo Alvarez Aznar sur Rokfeller de Pléville*Bois Margot pour l’autre leur ont permis de s’installer sur le podium.
 
LES TOPS
Mentions double sans-faute aujourd’hui pour le Néerlandais Harrie Smolders sur Don VHP Z, l’Italien Lorenzo de Luca sur Armitages Boy, l’Espagnol Eduardo Alvarez Aznar sur Rokfeller de Pléville*Bois Margot, le Suisse Steve Guerdat sur Bianca, l’Allemand Marcus Ehning sur Prêt A Tout, les Suédois Rolf-Göran Bengtsson sur Clarimo Ask et Peder Fredricson sur H&M All In (même si tous deux n’ont fait qu’un parcours) et pour l’Irlandais Bertram Allen sur Hector van d’Abdijhoeve.
Bien joué également pour la jeune Allemande Laura Klaphake, novice à ce niveau, qui signe un parcours parfait en première manche puis deux fautes en seconde avec Catch Me If You Can.
 
LES FLOPS
La déception de cette Coupe des nations est sans doute Pilar Lucrecia Cordon. Associée à sa pourtant bonne Galine la Cour Zichelhof, l’Espagnole sort deux mauvaises manches, l’une à douze points et l’autre à dix-neuf points.
Les Belges Olivier Philippaerts sur Ikker et Gudrun Patteet sur Sea Coast Pebbles Z ont quant à eux carrément fait le grand écart, signant des premières manches parfaites puis des deuxièmes entachées de trois fautes.
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez