Les États-Unis en état de grâce, les Français font grise mine à Rotterdam

Crédit : Scoopdyga (archives)

Jeudi 22 juin - 16h19 | Johanna Zilberstein

Les États-Unis en état de grâce, les Français font grise mine à Rotterdam

Le CDIO 5* de Rotterdam est l’un des derniers tests pour les couples avant les championnats d’Europe de Göteborg, qui se tiendront la dernière semaine d’août. Pour les Tricolores, alors qu’il s’agissait d’un ultime test par équipes avant les championnats de France de Vierzon, les choses ne se sont pas passées au mieux.

L’ESSENTIEL
Globalement, le podium est celui que l’on pouvait attendre. Mais ce Grand Prix a prouvé que la seconde garde américaine en a encore sous le pied. Malgré l’élimination de Dwan White-O’Connor et Legolas 92, couple ouvreur de l’équipe, Olivia Lagoy-Weltz, qui faisait sa première apparition sur un CDIO européen avec Lonoir, s’en sort plutôt très bien en terminant avec la moyenne de 74.580%, épaulée des expérimentées Kasey Perry-Glass sur Goerklintgaards Dublet (71.560%) et de Laura Graves sur Verdades (79.460%). Avec un total de 225.600%, l’équipe s’offre donc une confortable victoires sur les locaux, dont on aurait peut-être pu attendre des scores légèrement supérieurs mais qui ne semblaient pas à mêmes de rattraper les Américaines. Diederik van Silfhout signe ainsi le score oublié avec Four Seasons 19 (72.320%), tandis qu’Edward Gal sur Glock’s Voice (73.020%) et Hans Peter Minderhoud sur Glock’s Johnson (73.400%) déçoivent peut-être un peu. Le meilleur score est finalement signé de Madeline Witte-Vrees avec Cennin (75.660%). La Suède monte sur la dernière marche du podium, grâce aux reprises de Juliette Ramel sur Buriel K.H. (68.680%), Rose Mathisen sur Zuidenwind 1187 (69.900%) et Therese Nilshagen sur Dante Weltino (73.820%). Avec Jimmie Choo Ses, Mads Hendeliowitz n’aura pas été à la hauteur de ses concurrents (66.000%).

LES BLEUS
Contrairement au CDIO 5* de Compiègne, les Bleus n’ont pas terminé tout en bas du classement puisqu’ils prennent la sixième place sur sept équipes. En revanche, Stéphanie Brieussel et Ludovic Henry peuvent être déçus. La première, en selle sur Amarok, termine avec le petit score de 62.140%, ne parvenant pas à redresser le tir du CDIO picard. Le second, sur son expérimenté After You, limite les dégâts sans briller avec le score de 66.700%. La très bonne surprise du jour vient d’Arnaud Serre. Pour son retour en équipe de France, accompagné du novice Ultrablue de Massa, le sudiste signe une très bonne performance, sortant de piste avec la moyenne de 68.460%. Pierre Volla peut lui aussi avoir le sourire puisqu’il fait mieux qu’à Compiègne et est récompensé par les juges d’un 69.060%.


LES TOPS
Le retour sur le sol européen de Laura Graves et Verdades est évidemment à saluer, puisque couronné de succès (79.460%), tout comme la performance de sa compatriote Olivia Lagoy-Weltz, qui réussit son entrée dans le grand bain avec Lonoir (74.580%). Bonne performance également de la Britannique Lara Butler, chef de file de son équipe dans ce Grand Prix avec Rubin al Asad (71.600%).

LES FLOPS
Les Allemands, bien qu’ils ne constituent pas le réservoir de tête, auraient pu mieux faire, et notamment les expérimentés Anabel Balkenhol et Dablino FRH, qui sont pourtant rodés à l’exercice. On aurait également pu attendre bien mieux du couple suédois Juliette Ramel et Buriel KH.

Les résultats par équipes ici
Les résultats individuels ici

À lire également...

Réagissez