CSI 5* La Corogne : Michel et Kellemoi, du refus à la victoire !

Michel Robert et Kellemoi de Pepita à Lyon.

Vendredi 24 décembre - 17h57 | admin_root

CSI 5* La Corogne : Michel et Kellemoi, du refus à la victoire !

Le Grand Prix Telefonica (samedi soir) ne s’était pas très bien passé pour eux, avec dix-huit points. Mais [Michel Robert] et [Kellemoi de Pepita], piqués dans leur orgueil, ont réagi de la plus belle manière qui soit en remportant le Grand Prix dominical. « Pour le premier Grand Prix, il y a eu un désaccord avec ma jument, confie Michel Robert à Grand Prix Replay. Elle n’a pas compris ce que je lui demandais, elle s’est arrêtée, ce qui a compliqué la suite du tour. Mais je me suis forcé à finir le parcours. Avec le temps dépassé, le score s’est vite alourdi. Samedi soir, je n’ai pas bien dormi, j’ai beaucoup réfléchi. »


 
Dimanche, heureusement, tout est rentré dans l’ordre. Pour ce second Grand Prix à La Corogne, doté de 80.000 euros, ils étaient onze couples à s’élancer dans le barrage, et le cavalier français s’est montré le plus rapide des deux seuls double sans-faute. Il devance ainsi l’Australien [Matt Williams] sur Urleven van de Helle, deuxième, et le Néerlandais [Leon Thijssen] sur Tyson, troisième. « Le parcours était intéressant, mais le terrain s’avérait très moyen. Au barrage, je n’ai pas pris trop de risques car ça glissait. J’y suis allé en avançant et en serrant mes courbes », analyse Michel Robert.

 
Une jolie performance en tout cas qui vient faire oublier quelques temps plus difficiles pour le champion français, avec le départ de deux de ses bons chevaux, Koro d’Or et Kronos d’Ouilly. Michel Robert est donc à la recherche de nouvelles montures, pour épauler Kellemoi de Pepita. « J’ai acheté un bon sept ans, mais il manque encore des chevaux dans mon piquet. Ce n’est pas facile de trouver des montures compétitives pour courir des épreuves à 1,50/1,60m. Je n’ai pas assez prévu mon piquet l’année dernière », regrette-t-il.

Kellemoi profitera désormais d'un peu de repos avant de retrouver les terrains de concours de Bordeaux et Vigo.


ACL

À lire également...

Réagissez