René Lopez sous les meilleurs auspices à Béthune

Crédit : Mathilde Wavrant

Mardi 06 juin - 09h38 | À Béthune, Mathilde Wavrant

René Lopez sous les meilleurs auspices à Béthune

Comme à l’accoutumée, Béthune accueillait en ce lundi de Pentecôte, son traditionnel Grand Prix CSI 3* sur la piste du Jardin des Sports. Après un barrage très largement disputé, c’est finalement le Colombien René Lopez qui s’empare du Grand Prix, aux rênes de son fidèle Con Dios III. Il devance deux cavaliers français, Nicolas Delmotte second, avec Darmani Van’t Heike et Max Thirouin troisième avec Utopie Villelongue.

Malgré la concurrence d’autres échéances majeures ce week-end, de nombreux cavaliers avaient fait le déplacement dans la région Hauts-de-France. Ainsi, ce Grand Prix CSI 3* comptait quarante-huit couples au départ, et s’annonçait de prime abord assez ouvert, avec des côtes raisonnables, mais des difficultés présentes tout au long de ce parcours. Le chef de piste international Jean-François Morand, proposait une première manche au chronomètre suivi d’un barrage. Premier couple à s’élancer, l’Italien Daniele Augusto da Rios avec For Passion, ouvre la voie avec un premier sans-faute dans le temps en 84’’68 secondes. Il sera rapidement rejoint par le local de l’étape, Nicolas Delmotte en selle sur son métronome Darmani Van’t Heike. Les difficultés se révèlent toutefois au cours de cette épreuve, avec deux combinaisons redoutables, le double posé en 5a et 5b avec une ligne double verticaux délicate, de même que le triple en numéro dix, la rivière et la dernière ligne composée d’un mur en briquettes légères en avant-dernière position. C’est d’ailleurs ce fameux mur qui suscita les réactions de la part du public au moment du passage du Colombien René Lopez ; avec une impression qu’un des éléments était tombé. Il s’avère en définitive que celui-ci n’avait pas été correctement replacé. Le tour du cavalier étant alors considéré comme sans pénalités. Auteur d’un magnifique tour, le Français Axel Van Colen ne commet aucune erreur avec Silhouette Island mais reste aux portes du barrage avec un point de temps dépassé. De même que Thierry Rozier avec Venezia d’Ecaussines.
Ils seront huit cavaliers à s’élancer dans le barrage ; René Lopez, Max Thirouin, Nicolas Delmotte, Daniele Augusto Da Rios, les Belges, Christophe Vanderhasselt et Dries Dekkers, et les britanniques Laura Renwick, Robert Whitaker. Difficile d’établir l’ordre gagnant dans ce Grand Prix, si ce n’est de miser sur les bons cavaliers. Tandis que René Lopez s’emparait de la qualificative à 1,50m de samedi et que Nicolas Delmotte terminait second de cette même épreuve, Max Thirouin s’emparait quant à lui de la qualificative du dimanche avec sa sérieuse Utopie Villelongue. Le barrage annonçait du beau sport avec des candidats sérieux et rapides. L’Italien Da Rios après avoir signé le premier double sans-faute en un temps de référence de 42’’40 est immédiatement détrôné par Nicolas Delmotte et Darmani Van’t Heike en 40’’51. Le jeu de chaises musicales se poursuit avec René Lopez, qui prend tous les risques en sollicitant Con Dios III. Nouveau tour sans pénalités avec un temps de référence de 39’’09. Max Thirouin ne renverse aucune barre mais il est moins rapide. Il confirme cependant la bonne saison entamée avec Utopie Villelongue. Le Belge Dries Dekkers commet quatre points. Huit points au compteur pour Christophe Vanderhasselt, Laura Renwick et Robert Whitaker.

À lire également...

Réagissez