Un bon échauffement pour un bon travail

Crédit : Scoopdyga

Mercredi 31 mai - 10h40 | Eloise Lépine

Un bon échauffement pour un bon travail

Quelle que soit la discipline pratiquée, le cheval de sport est un véritable athlète. Alors, comme pour tous les sportifs, il est important pour lui de pratiquer un échauffement qui prépare son corps à l’effort qui va lui être demandé lors de chaque entraînement. La différence avec les autres sportifs est que pour l’athlète cheval, c’est le cavalier qui gère son entraînement physique. Ce dernier a donc pour mission de bien respecter cette phase. Cavalassur livre ici quelques conseils pour bien échauffer le cheval avant chaque effort.   

Avant de se mettre en selle

La première phase d’échauffement débute dès la sortie du box. Lors du pansage, les mouvements des brosses sur les muscles permettent de les réveiller en les massant doucement. Il ne faut pas oublier que la plupart des chevaux restent enfermés dans leur box près de 23 heures par jour ! Un bon pansage complet est donc la première étape de l’échauffement du cheval. On peut également la compléter par un passage sous un solarium, un massage avec une crème chauffante ou des huiles essentielles pour encore plus d’efficacité. Une fois le harnachement ajusté, et avant de mettre le pied à l’étrier, il est idéal de marcher le cheval quelques minutes en main ou de le longer afin qu’il puisse tranquillement commencer à bouger sous la selle, sans poids supplémentaire.
 

À Cheval !

Après cela, il est temps de se mettre en selle. Une fois sur son dos, le cavalier détend le cheval aux trois allures, sans forcer sa locomotion naturelle. Pour un échauffement complet, l’idéal est de placer la nuque du cheval vers le bas. Cela permet ainsi d’étirer toute la ligne de dos et donc de bien préparer l’ensemble du corps. L’échauffement de l’athlète se terminera par quelques exercices d’assouplissements, choisis selon le niveau de dressage du cheval et la discipline pratiquée.
 
Pour une détente complète et progressive, une vingtaine de minutes sont généralement conseillées. Comme pour tous les sportifs, cette phase est essentielle pour un bon fonctionnement du corps et permet d’éviter de nombreuses blessures comme les claquages ou les troubles ostéo-articulaires.
 

Pour une année 2017 sans embuches, retrouvez chaque mois les conseils et astuces de Cavalassur !
Pour en savoir plus, cliquez ici

À lire également...

Réagissez