’’Timon s’est promené’’, Alexis Deroubaix

Alexis Deroubaix et Timon d'Aure

Mardi 16 mai - 19h28 | Marc Verrier

’’Timon s’est promené’’, Alexis Deroubaix

Après un excellent début de saison, qui a vu notamment Alexis Deroubaix et Timon d'Aure (Mylord Carthago) remporter trois Grands Prix deux étoiles consécutivement, au Mans, puis deux fois à Saint-Lô (avec une belle prime de 50 000 euros à la clé), le cavalier du haras du Plessis, dans le Calvados, était sélectionné pour la Coupe des nations de Drammen, en Norvège, le week-end dernier.

Alexis et Timon ont réussi l'exploit de réaliser le seul double sans-faute de l'épreuve, ce qui a permis à la France de prendre la troisième place derrière l'Irlande et la Belgique. 
Alexis Deroubaix nous donne ses impressions sur la performance de son cheval : "Il y avait une bonne Coupe des nations, c’était quand même assez gros et il y avait un bon plateau de cavaliers et de chevaux, surtout dans l’équipe belge, où il y avait du beau monde (Olivier Philippaerts, Niels Bruynseels, Pieter Devos, Gregory Wathelet). Timon a fait vraiment des supers parcours et c’était une excellente expérience, très constructive pour la suite et les prochaines sélections. Je l’ai senti très à l’aise sur les deux parcours et il s’est véritablement promené."

Pour la suite de la saison, Alexis Deroubaix voit surtout à court terme pour l'instant, mais espère avoir la chance d'être sélectionné de nouveau avec l'équipe de France : « Le plan avec Timon, à court terme, c’est de faire le CSI3* de Béthune le premier week-end de juin, puis les championnats de France Pro Elite ensuite. Après, nous verrons, je pense que nous aurons notre chance pour d’autres Coupes des nations. Pour l’instant, je n’ai pas senti de limites au cheval et il est très performant. Moi, je n’ai encore jamais vraiment fait de très haut niveau, mais je crois que Timon en est capable. »

Alexis Deroubaix peut voir l'avenir avec sérénité, d'autant qu'il dispose d'un piquet de chevaux intéressant : « Derrière Timon, j’ai Uncommon (Papillon Rouge), le demi-frère d’Orient Express, qui a des moyens énormes et commence à vraiment bien aller. J’espère pouvoir sauter des Grands Prix trois étoiles avec lui d’ici la fin de l’année. J’ai également Ugo du Marquet (Mylord Carthago), qui devrait également pouvoir sauter des gros parcours et Secret du Pays d’Auge (Quick Star), qui est un bon cheval pour les épreuves intermédiaires ou les Grands Prix deux étoiles. Donc, cette année, il y a moyen de se faire plaisir.
Ensuite, nous construisons la relève de ces chevaux-là, avec plein de jeunes chevaux qui sont formidables. »

Nul doute que ce jeune homme plein de talent, originaire du Nord de la France, devrait encore faire parler de lui d'ici la fin de saison, à commencer, peut-être, par une belle performance lors de ses premiers championnats de France avec l'élite...
 

À lire également...

Réagissez