Michel Guiot et Jean-Louis Bourdy-Dubois démentent la mort de Mylord Carthago

Crédit : Scoopdyga

Vendredi 12 mai - 18h47 | Yeelen Ravier et Johanna Zilberstein

Michel Guiot et Jean-Louis Bourdy-Dubois démentent la mort de Mylord Carthago

Mylord Carthago a été annoncé mort hier par le SIRE. Jean-Louis Bourdy-Dubois, son naisseur, et Michel Guiot, chez qui il est stationné, démentent formellement l’information et s’insurgent qu’une telle erreur ait pu être commise.

 - Michel Guiot et Jean-Louis Bourdy-Dubois démentent la mort de Mylord Carthago

Le site des Haras Nationaux annonce que Mylord Carthago a été enregistré mort hier, jeudi 11 mai.
Crédit : Capture d'écran

Stupéfaction en ouvrant la page consacrée à Mylord Carthago sur le site des Haras Nationaux. L’étalon gris, emblématique monture de Pénélope Leprevost, a été enregistré mort hier, jeudi 11 mai. À dix-sept, le fils de Carthago et petit-fils de Jalisco B, qui se portait si bien lors du Salon des étalons de St-Lô, fin février, serait-il subitement décédé ? Pas du tout si l’on en croit son naisseur, Jean-Louis Bourdy-Dubois, contacté par la rédaction de GrandPrix-Replay. ’’Mylord est en pleine forme chez Michel Guiot, que je viens d’avoir en ligne !’’ Même son de cloche donc, du côté du Docteur vétérinaire Michel Guiot, propriétaire du haras de Talma, où est stationné Mylord Carthago, et où il fait la monte pour France Étalons. ’’Une erreur comme celle-là est inadmissible’’, tempête Jean-Louis Bourdy-Dubois. ’’Je confirme que ce cheval, qui a tant offert à la France, se porte très bien !’’
La rédaction a également contacté l'Institut français du cheval et de l'équitation (Ifce) afin d'avoir une explication.

À lire également...

Réagissez