Swann Bourven et Alain Jufer impossibles à départager à Fontainebleau

Deux vainqueurs, deux hymnes nationaux et deux hommes heureux!
Crédit : PSV Morel

Vendredi 12 mai - 18h29 | À Fontainebleau, Sébastien Roullier

Swann Bourven et Alain Jufer impossibles à départager à Fontainebleau

Swann Bourven et Alain Jufer se sont partagé les honneurs dans l’épreuve à barrage Back on Track à 1,45m du CSI 2* de Grand Prix Classic, cet après-midi au Grand Parquet de Fontainebleau. Dans cette qualificative pour le Grand Prix de dimanche, le Français et le Suisse ont coupé la ligne d’arrivée du barrage exactement avec le même chronomètre, respectivement sur Vakiry des Saules et Radja d’Artemis.

Même si cela arrive de temps en temps – on se souvient notamment de Rik Hemeryck et Christian Ahlmann en 2011 au Saut Hermès au Grand Palais ou encore de Bernard Briand Chevalier et Nicolas Deseuzes en 2015 à Canteleu – il reste assez rare de voir deux cavaliers impossibles à départager dans un épreuve de saut d’obstacles à barrage. Cette situation s’est bel et bien reproduite cet après-midi au Grand Parquet de Fontainebleau à l’issue du Prix Back on Track à 1,45m du CSI 2* de Grand Prix Classic, l’événement organisé par les équipes de Grand Prix.
Il étaient soixante-dix au départ sur le parcours fin, technique et assez exigeant construit par Cédric Longis. Il fallait notamment composer avec trois doubles et les dénivelés du majestueux Terrain d’honneur, une piste en herbe dans un état magnifique. À l’issue de ce tour initial, les quarante-cinq meilleurs ont décroché leur ticket pour le Grand Prix de dimanche. Quelques excellents cavaliers ne s’y sont pas parvenus et devront repasser la seconde qualificative de demain. C’est notamment le cas des Français Olivier Guillon, Nicolas Delmotte, Guillaume Foutrier et Maelle Martin ou encore de l’adjudant Donatien Schauly.
Seize couples ont tiré leur épingle du jeu, ce qui a donné lieu à un très beau barrage, où personne n’a traîné en route! Parmi eux, trois hommes sont descendus sous la barre de 43’’. Il s’agit d’abord du Nordiste Alexis Borrin, finalement troisième avec Upsilon d’Austral, un fils de Kashmir van’t Schuttershof, ainsi que Swann Bourven et Alain Jufer, associés respectivement à Vakiry des Saules (Lando x Muguet du Manoir) et Radja d’Artemis (Diamant de Semilly x Galoubet A). Et mieux encore, le Français et le Suisse ont coupé la ligne d’arrivé avec exactement le même temps : 42’’53! Deux vainqueurs, deux hymnes nationaux et deux hommes heureux.
 

« Ça ne peut pas mieux commencer », Alain Jufer

 
Sur le chemin qui les ramenait aux écuries du Grand Parquet, ils ont exprimé leur légitime satisfaction. "Je n’ai pas eu le temps de voir le barrage d’Alain, j’ai juste essayé de faire de mon mieux", commente le jeune Manceau. "Moi, j’ai vu celui de Swann, et j’ai espéré jusqu’au bout qu’il ne soit pas plus rapide que moi! À la fin, nous sommes ex æquo donc contents tous les deux!", sourit le Suisse, cavalier régulièrement sélectionné en CSIO avec l’excellent Wiveau M, vainqueur l’an passé de la Coupe des nations de Calgary. "Le parcours était très intéressant, le terrain est dans un état idéal pour concourir et la météo est avec nous. Bref, ça ne peut pas mieux commencer", ajoute-t-il.
Swann Bourven est venu à Fontainebleau pour gagner et surtout pour donner de l’expérience à sa prometteuse jument de huit ans. "Je courrai le Grand Prix avec l’ambition de me classer, mais l’essentiel est de parfaire la formation de Vakiry. Évidemment, elle ne sautera pas demain. Je la préserve pour dimanche. Fontainebleau, c’est idéal pour faire progresser un cheval comme celui-là. Je viens ici environ deux fois par an." Installé dans les écuries du grand marchand suisse Gian-Battista Lutta, Alain Jufer est venu pour gagner mais aussi avec l’espoir de faire des affaires: "éventuellement pour vendre mes chevaux, mais surtout pour en acheter, notamment des jeunes de six et sept ans, que nous recherchons toujours. Il y a un beau plateau ici dans le CSI Jeunes Chevaux, alors je regarde et me renseigne, en espérant trouver le bon."
À égalité parfaite aujourd’hui, les deux hommes ont encore bien des épreuves ce week-end pour se départager!
 
Les résultats ici
 
Revivez en vidéo les barrages des deux lauréats de l’épreuve 
 

À lire également...

Réagissez