Le Jumping de Marseille annulé soudainement

Crédit : DR

Jeudi 11 mai - 16h24 | Johanna Zilberstein

Le Jumping de Marseille annulé soudainement

À quelques jours seulement de l’événement, les organisateurs ont dû annuler le CSI 3* de Marseille, prévu du 25 au 28 mai prochains. Michel Tonini, Président du Jumping International de Marseille, revient pour GrandPrix-Replay sur les raisons qui ont conduites à l’annulation du concours marseillais.

’’Marseille ne mérite pas et ne méritera jamais d’accueillir un CSI de haut niveau’’, déclare un communiqué publié sur les réseaux sociaux par les organisateurs du CSI 3* de Marseille. Mais, alors que les organisateurs avaient convoqué la presse ce soir pour annoncer l’événement, ils ont finalement annoncé son annulation ce matin. Le premier à regretter cette décision a été Philippe Léoni, parrain de l’événement, qui déclarait sur le réseaux sociaux : ’’Malheureusement, nous déplorons l’annulation trop tardive de cet événement pour des raisons budgétaires, domaine dans lequel nous n’étions pas actifs et pour lequel les organisateurs ont confondu promesses et engagements.’’
Contacté par téléphone, Michel Tonini, président du Jumping International de Marseille, a donné sa version à GrandPrix-Replay. ’’Nous avons commencé à contacter la mairie en septembre 2015 pour organiser un CSI sur la plage du Prado. Mais l’adjoint au sport de la ville de Marseille, Richard Miron, a retardé l’autorisation et nous ne l’avons eu qu’en mars de cette année, ce qui a poussé nos investisseurs à se retirer’’, explique-t-il. ’’Nous avions cinq investisseurs solides, qui garantissaient le financement du concours. Malheureusement, le retard de l’autorisation a poussé trois à nous quitter en janvier, tandis que les deux derniers se sont retirés la semaine dernière, lorsque nous recevions encore un avis favorable. Nous avions en effet établi un business plan sur trois ans mais ce fut si dur cette année qu’ils ont eu peur que ce soit aussi dur en 2018 et en 2019. C’est pour cela que cette annulation est si soudaine. Si les politiques n’ont pas envie, on ne peut plus rien faire.’’
C’est donc ’’la mort dans l’âme’’ que la décision a été prise d’annuler le CSI 3* de Marseille. Une décision que Michel Tonini regrette d’autant plus que ‘’nous avions créé un magnifique concours, les équipes avaient fait un travail formidable’’. Il n’y aura donc pas de Jumping ni en 2017, ni à l’avenir. Ou en tout cas, il ne sera pas organisé par les mêmes équipes. ’’Tout est terminé. Je ne veux plus travailler avec des élus qui ne pensent qu’à leurs mandats et pas aux intérêts de leur ville. Nous voulions montrer que Marseille pouvait faire des choses en dehors du football et de la pétanque mais ce n’est pas possible.’’ Du côté de Philippe Léoni, ’’nous avons oeuvré de manière acharnée exclusivement dans les domaines techniques, sportifs et relations publiques car nous croyions en ce concours.’’, écrit-il en son nom et en celui d’Alizée Porée, directrice de l’événement. ’’Nous subissons au même titre titre que les prestataires, partenaires et cavaliers, l’annulation de ce concours.’’

À lire également...

Réagissez