La Baule rouvre ses portes sur un terrain tout neuf

Crédit : Scoopdyga

Mercredi 10 mai - 15h16 | Johanna Zilberstein

La Baule rouvre ses portes sur un terrain tout neuf

Comme chaque année, l'Officiel de France attire les meilleurs cavaliers de la planète pour sa Coupe des nations, mais aussi son Grand Prix. La compétition promet d'être encore plus belle sur le terrain renouvelé du Stade François-André.

LES ENJEUX
Depuis cent huit ans, les Coupes des nations enthousiasment le public. Suivi par quarante-six millions de téléspectateurs dans le monde avec plus de 2.306 heures de programmes diffusés en 2016, le circuit de la Coupe des Nations FEI est incontestablement le nec plus ultra du calendrier mondial de saut d’obstacles. Car une Coupe des Nations est un moment souvent défini par les concurrents eux-mêmes comme un ’’honneur’’ ou une ’’fierté’’, où l’on se bat pour son drapeau dans l’espoir de faire retentir son hymne national, à l’instar des Jeux olympiques, des championnats du monde ou des championnats d’Europe.
Et c’est à La Baule que se déroulera la seule et unique Coupe des Nations FEI organisée en France dans le cadre du Longines Jumping international. Deuxième rendez-vous de la Division 1 de l’Europe, après le CSIO de Lummen, l’étape bauloise fait partie des dix-neuf étapes qualificatives de ce circuit d’excellence, réparties dans dix-neuf pays. Huit nations seront cette année au départ de la Coupe des Nations FEI présentée par Longines : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Irlande, Pays-Bas, Suède, Suisse. À l’exception de la Belgique et de l’Italie, les autres rivaliseront pour gagner les points nécessaires à leur qualification pour la finale mondiale du circuit, à Barcelone.
 
À NE PAS MANQUER
Du côté des équipes, l’Allemagne pourra compter sur Marcus Ehning, Felix Hassmann ou encore Patrick Stühlmeyer et Maurice Tebbel. La Belgique comptera entre autres sur Jérôme Guéry et Constant van Paesschen. Sergio Alvarez Moya sera chef de file de la délégation espagnole, tout comme le sera Denis Lynch pour l’Irlande. Frank Schuttert, Leopold van Asten, Wout-Jan van der Schans et Maikel van der Vleuten devraient offrir une sacrée équipe néerlandaise. Le vice-champion olympique suédois Peder Fredricson portera son équipe, aux côtés de Henrik von Eckermann ou encore Malin Baryard-Johnsson. Côté suisse, on comptera notamment Romain Duguet et Steve Guerdat.
 
LES BLEUS
Cédric Angot, Roger-Yves Bost, Bernard Briand Chevalier, Pénélope Leprevost et Kevin Staut ont été appelés par Philippe Guerdat en équipe de France. Mais ils ne seront pas seuls puisque Mathieu Billot, Harold Boisset, Aldrick Cheronnet, Patrice Delaveau, Simon Delestre, Nicolas Deseuzes, Julien Épaillard, Adeline Hécart, Marie Hécart, Alexandra Paillot, Olivier Robert et Philippe Rozier se produiront eux aussi sur la pelouse du stade François-André.

À lire également...

Réagissez