Lundi 08 mai - 11h00

Guibert Paris, le lifestyle équestre à la français

Justesse est probablement le mot qui colle le mieux à la peau de Pierre Guibert et de son entreprise. À la recherche constante du juste milieu, le spécialiste de l’équipement haut de gamme du cheval et du cavalier semble avoir trouvé le parfait compromis entre élégance, solidité, authenticité et raffinement. 

 - Guibert Paris, le lifestyle équestre à la français

Pierre Guibert
Crédit : Cyrille George Jerusalmi



Pierre Guibert a le cheval dans la peau. Diplômé de l’Institut supérieur de commerce en 1991, il a constaté très tôt un manque d’offre en matière d’équipements haut de gamme pour l’équitation, ce sport qui le passionne tant. « Il y avait certes des marques d’entrée de gamme – et heureusement bien sûr –, mais il était impossible de trouver des produits avec des cuirs à la fois solides et élégants », se souvient l’homme originaire de Toulouse.
Pierre Guibert a alors entamé un long cheminement, s’entourant des meilleurs. Parmi ceux-ci, il en retient deux. Le premier est le créateur Robert Goossens, « un génie, un artiste », qui collabore notamment avec Dior, Chanel ou Yves-Saint Laurent. Une relation féconde naît entre les deux hommes. « Avant même que la marque soit reconnue, quand je lui demandais de créer des pièces en argent massif, il débordait d’imagination et de créativité », raconte Pierre Guibert. Le deuxième n’est autre que Frédéric Butet, célèbre sellier saumurois. « Il amène un savoir-faire que je ne saurais égaler, et moi le côté créatif. Butet est un grand nom. J’ai beaucoup de chance d’avoir été et d’être toujours entouré d’hommes comme ceux-ci. »
La chance ne saurait expliquer la réussite de l’entrepreneur, qui jouit aussi d’une sympathie naturelle associée à un savoir-vivre rare dans le domaine du luxe. Souriant et abordable, ce Parisien d’adoption a bâti sa notoriété sur le bouche-à-oreille, qui propage son nom aux quatre coins du monde : Japon, Australie, Nouvelle-Zélande, États-Unis.

 

Des codes millénaires revisités

Des codes millénaires revisités - Guibert Paris, le lifestyle équestre à la français




Incollable sur l’histoire de la mode autour du cheval, l’homme dispose d’une vision globale sur son créneau de création et ne reste jamais dans sa zone de confort. En 1999, Guibert s’implante au 22 avenue Victor-Hugo, dans le XVIe arrondissement de Paris. La boutique se spécialise d’abord dans la briderie et la sellerie. « Nous avons dû nous adapter à un sport demandant à la fois de la sensibilité et de la résistance. Pour ce faire, nous nous sommes mis en quête des plus belles matières. Pour autant, nous ne cherchons pas le luxe pour du luxe. Nous nous inscrivons plutôt dans l’essence du luxe, puisque la grande qualité de nos cuirs joue un rôle capital sur leur longévité et leur efficacité dans la pratique sportive », explique Pierre Guibert. Attaché à la nature des choses, il n’en oublie donc pas la performance : « Ainsi, Olivier Lepage, ancien vétérinaire des équipes de France d’équitation, a œuvré en collaboration avec nous pour nous permettre de confectionner la briderie la plus anatomique possible. »

 

Deux ambassadeurs de haut rang

Deux ambassadeurs de haut rang - Guibert Paris, le lifestyle équestre à la français




Maroquinerie, prêt-à-porter, soierie, bijoux… Pierre Guibert n’a pas hésité à s’aventurer vers de nouveaux horizons pour proposer une gamme complète aux passionnés d’équitation. « Si je ne proposais que des cuirs, je ne verrais mes clients qu’une fois tous les quinze ans ! », s’amuse-t-il à dire. Depuis quatre saisons, Guibert Paris collabore avec Ginette NY, chef de file de la nouvelle joaillerie, en respectant les fondamentaux du savoir-faire sellier, entièrement « made in France ». Résolument ancré dans l’histoire équestre, le motif identitaire de la maison française est le Quarter Marker, symbole triangulaire aux origines militaires du XVIème siècle, réalisé au pochoir au travers duquel le poil des chevaux, lissés ou rebroussés, font apparaitre une alternance de brillance et de mat pour embellir la croupe du cheval créant ainsi un leurre sur la force de l’animal.

Au fil de son aventure, Pierre Guibert s’est fait un nom en France et au-delà des frontières auprès des amateurs passionnés comme auprès des professionnels de l’équitation. Parmi eux figurent deux ambassadeurs de taille du saut d’obstacles, Alexandra Ledermann, médaillée de bronze aux Jeux olympiques d’Atlanta en 1996 et Patrice Delaveau, double vice-champion du monde en titre. Deux cavaliers de renoms qui portent fièrement les couleurs de la maison Guibert Paris saison après saison sous le signe de l’excellence française. 
 

À lire également...

Réagissez