Pedro Veniss et Quabri de l'Isle couronnés à Versailles

Pedro Veniss et Quabri de l'Isle ont été déconcertants de facilité à Versailles aujourd'hui.
Crédit : Scoopdyga

Dimanche 07 mai - 17h25 | À Versailles, Yeelen Ravier

Pedro Veniss et Quabri de l'Isle couronnés à Versailles

Bouquet final de ce week-end royal au CSI 5* de Versailles, le Grand Prix est tombé dans l'escarcelle de Pedro Veniss cet après-midi. Le Brésilien a bouclé un barrage époustouflant sur son crack Quabri de l'Isle, devançant l'Irlandais Denis Lynch et l'outsider japonaise Karen Polle.

C'est à 15h15, sous un temps plutôt clément, que s'est entamée la toute dernière épreuve du CSI 5* de Versailles, le Grand Prix. Les spectateurs étaient encore une fois venus en nombre assister à la première édition de ce beau concours, niché juste devant l'historique Chateau de Versailles. Trente-neuf cavaliers et chevaux étaient au départ de ce Grand Prix, construit comme il était de coutume pour cette semaine par le chef de piste italien Uliano Vezzani.

Le premier partant, pourtant peu expérimenté à ce niveau, a directement montré la marche à suivre. Le jeune Allemand Marcel Marschall a signé une très belle prestation accompagné d'Utopia 48. Après un parcours à huit points pour Zoe Conter, malgré un excellent début de parcours d'ailleurs, Karen Polle a bouclé le deuxième score vierge. La Japonaise, entraînée par le champion olympique Rodrigo Pessoa, a déroulé un joli passage, associée à With Wings. Première Française à prendre le départ, Alexandra Paillot n'a pas réussi à en faire de même. La championne de France de 2015, en selle sur Polias de Blondel, a péché sur le vertical en sortie du double, ainsi que sur le dernier obstacle. Malin Baryard-Johnsson a elle écopé de quatre points avec H&M Cue Channa 42, fautant sur l'oxer en milieu de triple. Une petite déception pour ce duo qui n'a pas encore signé de grande performance. Le troisième sans-faute a été bouclé par Alberto Zorzi. L'Italien cavalier des écuries Tops, associé à Cornetto K, a déroulé un parcours sans encombre. Attendue de pied ferme, Luciana Diniz n'est parvenue à en faire de même. Le Winningmood de la Portugaise n'a pu empêcher une faute sur la deuxième barre de l'oxer numéro quatre ainsi que sur l'oxer six. A contrario, Pedro Veniss et Quabri de l'Isle, vainqueurs du Grand Prix de Genève en décembre dernier, ont réalisé une prestation incroyable et coulant de fluidité. 

Accueillis comme des stars après leur sacre de champions olympiques de Rio, Philippe Rozier et Rahotep de Toscane ont bouclé un superbe tour pour la plus grande joie des spectateurs et du staff de l'équipe de France. Aucune pénalité non plus pour Olivier Philippaerts et H&M Legend Of Love, qui sera le seul couple belge qualifié. À la suite, les deux cavaliers du Haras des Coudrettes , Patrice Delaveau et Kevin Staut, ont signé de bons sans-faute, aux rênes d'Aquila*HDC et Silver Deux De Virton*HDC. Ils ont été les derniers Français à remplir le contrat. Mathieu Billot et Olivier Robert ont accusé une petite faute chacun de leurs Shiva d'Amaury et Eros. Écopant d'une faute sur le vertical numéro cinq, un haut obstacle sur bidet qui se révélera le plus fautif du tour, Aldrick Cheronnet a préféré abandonner après deux fautes de Tanael des Bonnes. Nicolas Deseuzes et son atypique mais excellente Quilane de Lézeaux ont eux accusé huit points. Très acclamé en entrée de piste, l'ancien numéro un mondial Simon Delestre avait sellé Hermès Ryan des Hayettes pour l'occasion. Après un Grand Prix de Miami plutôt moyen le mois dernier, le crack alezan sautait bien mieux ici, même s'il pas semblé au meilleur de son niveau. Le couple est sorti avec quatre points sur le milieu de triple après s'être un poil perché en l'air. Très en forme ce week-end, Julien Epaillard a malheureusement fait tomber le vertical numéro huit avec la jeune Toupie de la Roque, sous les yeux de son ancien cavalier Michel Hécart. Pas de réussite non plus pour Roger-Yves Bost, dont le Sunshine du Phare a calé dans le virage pour sauter la palanque trois. Dernière à partir, Pénélope Leprevost n'a pu empêcher une faute de Vagabond de la Pomme sur la première barre de l'oxer numéro onze.

Lauren Hough les a imités, en selle sur Ohlala, sérieuse concurrente à la victoire. Sergio Alvarez Moya et Maikel van der Vleuten ont été les deux derniers à se qualifier pour le barrage, accompagnés d'Arrayan et VDL Groep Idi Utopia. À noter, Christian Ahlmann s'est vu refusé du barrage pour un point de temps dépassé. Malgré un score peu élevé, son Epleasure van't Heike semblait très inquiété et se perchait à chaque saut.

Pedro Veniss et Quabri de l'Isle à la poursuite de la couronne

Ouvreur du barrage, Marcel Marschall a préféré ne pas prendre trop de risques. Associé à Utopia 48, le jeune germanique a franchi la ligne d'arrivée sans pénalité. Outsider comme lui, Karen Polle n'a fait que suivre son instinct et les conseils de Rodrigo Pessoa. La Japonaise, qui participait à l'un de ses premiers gros concours de la saison, a bouclé un superbe tour en 35''58 avec With Wings, pour le plus grand bonheur de son équipe ! Alberto Zorzi était bien parti, semblait très rapide et a négocié parfaitement ses virages, mais a fortement repris Cornetto K dans les dernières foulées, s'installant derrière la Japonaise. Juste après, Pedro Veniss a tout tenté. Auteur de véritables progrès avec son crack Quabri de l'Isle, le Brésilien a galopé sur une dernière ligne magnifique, passant la cellule d'arrivée à 35''19. Philippe Rozier, malgré les encouragements du public et de ses coéquipiers, n'a pu abaisser le chronomètre sur Rahotep de Toscane, écopant en plus d'une faute sur le dernier obstacle. Denis Lynch, lui, est parvenu à se rapprocher du temps leader, s'installant deuxième pour un centième de différence. Ni Patrice Delaveau ni Kevin Staut n'ont pu rivaliser. Le premier vice-champion du monde a bouclé un attendu double sans-faute. Il finira meilleur Français et cinquième, puisque Silver Deux De Virton*HDC de Kevin Staut a accusé douze points. Ni Lauren Hough, ni Sergio Alvarez Moya ni Maikel van der Vleuten ne sont repassés devant le Brésilien, lui offrant la victoire.

Pedro Veniss s'offre donc son deuxième Grand Prix 5* avec Quabri de l'Isle. Les deux cracks sont bien partis pour vivre une belle saison extérieure, dont les prochains objectifs seront le CSIO 5* de La Baule et le Grand Prix d'Aix-la-Chapelle !
 

À lire également...

Réagissez