La France marque son territoire dans la Coupe des nations Jeunes Cavaliers de Fontainebleau

Crédit : PSV Morel

Vendredi 05 mai - 20h12 | Léa Tchilinguirian et Amandine Pohardy

La France marque son territoire dans la Coupe des nations Jeunes Cavaliers de Fontainebleau

L’équipe de France s’est brillamment emparée de la victoire lors de la Coupe des nations Jeunes cavaliers organisée dans le cadre de Grand Prix Classic Spring Break, au Stade équestre du Grand Parquet de Fontainebleau. Les cavaliers de Thierry Pomel ont devancé la Suisse et la Belgique.  

L’ESSENTIEL

La première étape de la Coupe des nations Jeunes cavaliers (16-21 ans), sponsorisé par la Maison Guibert, a débuté à 15h15 sur le Terrain d’honneur du Grand Parquet. À cette occasion, sept équipes ont pris le départ. Après tirage au sort, l’équipe Suisse s’est élancée en premier, totalisant cinq points de pénalités en première manche. Le Danemark s’en sort avec vingt-neuf points, tandis que l’Espagne écope de dix-sept points au terme de ce premier acte. C’est un peu mieux pour l’Allemagne, dix points, et encore mieux pour les Pays-Bas, huit points. Quant à l’équipe de France, elle termine, après le passage de Paul Delforge, Yannis Gregoriades, Lalie Saclier et Camille Condé-Ferreira, à six points.
En seconde manche, les Français auront fait trembler Fontainebleau jusqu’au dernier moment et s’imposent finalement grâce au parcours parfait de sa dernière coéquipière, Camille Condé-Ferreira. Les Bleuets arrachent alors la victoire des mains de la Suisse, deuxième avec un total de treize points, et de la Belgique, troisième avec vingt points de pénalité sur les deux manches.
 
 

LES BLEUS

Paul Delforge et Terre du Banney, premiers à s’élancer pour la France, réalisent un sans-faute en première manche mais se privent d’un second parcours vierge en écopant de deux barres au sol en seconde manche. ’’La première phase s’est très bien passée cependant sur la seconde j’ai eu une distance trop longue sur la rivière c’est pourquoi j’ai fauté’’, a confié le jeune cavalier en sortie de piste. À dix-huit ans, Yannis Gregoriades, sacré champion de France Pro 3 en juin dernier, ne fait que confirmer son talent. Pour une première participation en Coupe des nations, le cavalier associé à Uncle Sam subit un refus sur la rivière lors de son premier tour, avant de réaliser un magnifique sans-faute, mettant le sourire aux lèvres de tous les Français ! Lalie Saclier, elle, en selle sur son hongre Tescari’Jac termine cette première manche sur un parcours parfait. En revanche, à cause d’un ’’tracé mal dessiné’’ pour aller sur le triple, elle subit un refus sur l’entrée de la combinaison, ce qui entraîne également un point de temps dépassé. Dernière cavalière de l’équipe de France à prendre le départ, Camille Condé-Ferreira, associée à Pirole de la Chatre, réalise un double sans-faute permettant à la France de remporter la Coupe des nations. ’’La jument était fantastique, je suis très heureuse de mes tours. À la demande de Thierry Pomel, je suis allée m’entraîner à Arezzo et je suis ravie de sa performance aujourd’hui.’’

LE MOT DU CHEF D’ÉQUIPE
Thierry Pomel, sélectionneur de l’équipe de France Jeunes cavaliers, a réagi suite à la victoire de la France : ’’C’était une magnifique Coupe des nations, il y avait de supers tours. Le parcours monté par Grégory Bodo a nécessité un tracé parfait et de l’exigence de la part des cavaliers. Les Français se sont bien battus… surtout avec deux nouveaux dans l’équipe !’’

UN PARCOURS ’’TRES TECHNIQUE’’

’’Technique’’ est le mot le plus entendu en sortie de piste ! Et pour cause, un double composé de deux oxers puis un triple en fin de tour (tous deux en descente) ont joué sur la fatigue des chevaux. ’’Cependant, avec des chevaux dans de bonnes conditions physiques, ça ne pose pas de problème’’, a expliqué la Suissesse Laëtitia du Couëdic.
 

À lire également...

Réagissez