Sönke Rothenberger coiffe Isabell Werth au poteau à Hagen

Sönke Rothenberger a été digne d'un grand champion aujourd'hui avec Cosmo 59.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Lundi 01 mai - 17h47 | Yeelen Ravier

Sönke Rothenberger coiffe Isabell Werth au poteau à Hagen

Hagen, en Allemagne, acueillait ce week-end un CHI 4*. Dernière épreuve du CDI 4*, le Grand Prix Spécial a été le dernier des temps forts. Déjouant quelques pronostics, c'est le jeune allemand Sönke Rothenberger qui s'est imposé avec Cosmo 59, juste devant la multi-médaillée olympique Isabell Werth et Emilio 107. Emile Faurie a complété le podium.

C'est à 14h30, une fois le Grand Prix du CSI 4* terminé, qu'a débuté ce Grand Prix Spécial, clap de fin du CDI de Hagen. Quinze cavaliers en étaient au départ, sous les yeux de quelques spectateurs. 
Endossant la, parfois difficile, tache d'ouvrir le bal, la Britannique Susan Pape a signé une jolie reprise. Associée à Harmony's Don Noblesse, la dresseuse a engrangé 71.529 %. Parti juste après, Allan Uglso Gron a connu plus de difficultés. Le Danois, qui était en selle sur Wasabi OLD, a écopé de quelques fautes lors de sa prestation, les juges la notant finalement à 64.784 %. Il a terminé avec la moins bonne appréciation de l'épreuve. Après le passage satisfaisant de Hayley Watson-Greaves et Rubins Nite, qui ont totalisé 68.784 %, ce fut au tour de la première représentante nationale de faire son entrée. Carola Koppelman a finalement, et malheureusement, préféré abandonner avec Deveraux B. Sa coéquipière Bernadette Brune, s'élançant juste après, a démarré une bonne reprise sur Spirit of the Age OLD, mais a connu de grosses irrégularités sur la fin, notamment au piaffer, ce qui lui a valu une moyenne de 67.157 %. Deux cavaliers suivants, c'est Anders Dahl qui a déroulé sa reprise, très appréciée. Le Danois a été vraiment élégant avec son Sir Donato, fils de Sir Donnerhall, terminant avec une note de 73.569 %. Il a à la fin brigué la huitième place.

Après des prestations honorables des Danois Daniel Bachmann Andersen et Charlotte Heering, c'est l'Allemande Anabel Balkenhol qui a fait son entrée. La Germanique a signé une très belle et calme partition avec Dablino FRH, jugée à 73.882 %. Ensuite, sa compatriote Fabienne Lütkemeier a également réalisé une remarquable reprise. Malgré une petite irrégularité dans une diagonale au galop allongé, la dresseuse et Fabregaz se sont fait attribuer une moyenne de 74.137 %, soit exactement la même qu'Emile Faurie et Weekend Fun, avec qui elle partage la troisième place. Plus qu'attendue, la cavalière à la multitude de médailles olympiques Isabell Werth a été une fois de plus incroyable. Aux rênes d'Emilio 107, et sous le regard passionné de Madeleine Winter-Schulze, la championne n'a écopé d'aucune faute et a ravi les juges qui lui ont décerné la note de 80.627 %. Beaucoup la pensaient grande vainqueur de ce Grand Prix Spécial, mais c'était sans compter sur Sönke Rothenberger. Le jeune allemand, qui avait participé aux Jeux olympiques de Rio avec brio, a ici prouvé tout son talent. En selle sur Cosmo 59, il a bouclé une reprise fluide et énergique, jugée à 81.686 % !  Il a donc devancé de main de maître, et avec un sacré culot, l'emblématique Isabell Werth, releguée à la deuxième place.
 

À lire également...

Réagissez