Le CDIO de Saumur à l’heure des reprises en musique

Crédit : Facebook IFCE

Samedi 29 avril - 21h01 | À Saumur, Anne-France Billard

Le CDIO de Saumur à l’heure des reprises en musique

La Carrière d’Honneur de l’E.N.E a aujourd’hui, samedi 29 avril, mis en valeur les présentations musicales des cavaliers sur les reprises libres de niveau Grand Prix.

L’Américaine Hoffmann, que nous avions déjà mentionnée comme très compétitive en ce début de concours, puisqu’elle s’était adjugée les deux épreuves du Medium Tour, et qu’elle était montée sur la deuxième place du podium du Grand Prix hier vendredi, a poursuivi sur sa lancée. Sur un XXXL Rubinio NRW très actif, elle avait sélectionné des rythmes orientaux pour l’accompagner tout du long de sa présentation qu’elle a effectuée en valorisant un travail rassemblé alternant avec de belles transitions spectaculaires, très marquées. La qualité constante de sa reprise lui vaut ainsi de remporter l’épreuve avec trois premières places sur les cinq juges officiant, et avec la belle moyenne de 74,300 %. Elle était ainsi très satisfaite à sa sortie de piste, expliquant “nous avons fait une très bonne reprise. Nous sommes vraiment heureux, il a fait tout ce que je lui demandais, même si on peut toujours faire mieux, vous savez. Il a été très bon, très à l’écoute, donc je suis contente de l’ensemble de la reprise !”

Michael Eilberg sur son Marakov, pour la Grande-Bretagne, n’ont pas démérité en venant s’emparer de la 2e place. Ils ont montré une Libre très maîtrisée, avec un choix musical très “anglais”, car rappelant certains accents des reprises de Charlotte Dujardin, où des ralentissements de la musique très étudiés venaient accentuer les moments-clés, comme dans les pirouettes. Ils sont évalués à 73,875 %. Enfin, la Hollande complète ce trio de tête grâce à la prestation de Thamar Zweistra en selle sur Hexagon’s double dutch. Sa reprise était très énergique, avec un jeu très maîtrisé des variations d’amplitude. Elle aussi était particulièrement contente du travail effectué car “c’est encore un jeune cheval. Il était très frais. En même temps, il faisait ici seulement sa deuxième Libre en musique ! Il est très agrable, nous sommes aux anges !”

Pour les Français, Nicole Favereau et sa fidèle Ginsengue terminent à la neuvième place. Elles ont montré une reprisee plus active que le Grand Prix, mais avec quelques fautes dommageables (comme le piaffer qui avance encore ou une jument se contractant au passage de certains coins). Elles devancent Marine Subileau et Osado 04 qui sont dixièmes.

À lire également...

Réagissez