Maubeuge souffle ses vingt bougies devant un beau plateau de cavaliers

Crédit : Jumping Maubeuge

Jeudi 27 avril - 15h00 | Johanna Zilberstein

Maubeuge souffle ses vingt bougies devant un beau plateau de cavaliers

Le Jumping de Maubeuge fête cette année ses vingt ans. Pour l'occasion, il a réussi à attirer un beau plateau étranger mais également tricolore.

L’ESSENTIEL
Pour ses vingt ans, le Jumping international de Maubeuge voit les choses en grand. Près de deux cent quatre-vingt chevaux et cent un cavaliers vont rivaliser pour tenter de décrocher les podiums des dix-neuf épreuves internationales dans les trois labels (CSI 3*, CSI 1*, CSI Jeunes Chevaux) au programme de l’édition 2017. 
Et ce sont dix-huit nations qui hisseront leurs couleurs autour du terrain en herbe du Petit Bois : Allemagne, Azerbaïdjan, Belgique, Brésil, Chili, Colombie, France, Grande-Bretagne, Irlande, Italie, Japon, Liban, Luxembourg, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Suisse, Russie et États-Unis.

À NE PAS MANQUER
Parmi les soixante-dix-sept cavaliers et les cent quatre-vingt-douze chevaux, on suivra de plus près quelques sérieux concurrents à l’instar de l’Irlandais Michael Duffy, des Britanniques Laura Renwick, William Funnel, Tim Stockdale et William Whitaker. Le Brésilien Pedro Veniss sera également en piste.
 
LES BLEUS
À domicile, ils seront logiquement très nombreux. On peut notamment citer Timothée Anciaume, en selle sur Kiamon, Icarus v’t Klavertjevier et Unione de l’Ilatte, Reynald Angot avec Dulhan de la Roque, Symphonie des Biches et Vintadge de la Roque ou encore Mathieu Billot avec Saphir des Chayottes, Ilena S et Vialotta d’Ick. Vainqueur du Grand Prix l’an passé, Harold Boisset viendra remettre son titre en jeu avec Quolita Z, et présentera également T’Obetty du Domaine et Verty Go. Nicolas Deseuzes sera accompagné de deux chevaux : Ulloa du Trèfle et Topaze Latour. Laurent Guillet répondra présent avec Sultan du Château, Vénus du Touney et Uhlan Okkomut. Il faudra également compter sur Jérôme Hurel, associé à E Laba van Vinusakker, Urano de Cour au Bois et Ohm de Ponthual. On notera également la présence d’Olivier Robert, avec Vivaldi des Meneaux, Eros et Vangog du Mas Garnier. 

À lire également...

Réagissez