Patrice Delaveau magistral dans le premier Jumping Clash Challenge

Crédit : Jumping Antwerpen

Samedi 22 avril - 09h04 | Johanna Zilberstein

Patrice Delaveau magistral dans le premier Jumping Clash Challenge

Patrice Delaveau a remporté la première édition du Jumping Clash Challenge qui s'est tenue hier soir, à Anvers. Associé à Carinjo*HDC, le Normand a signé une magnifique finale face à l'Italien Emanuele Gaudiano sur Chalou, après avoir sorti Daniel Deusser et Constant van Paesschen.

Hier soir, le CSI 5* d’Anvers a accueilli la toute première édition du Jumping Clash Challenge au niveau 5*. Huit cavaliers étaient en piste pour une série de duel. Quatre têtes de série, les Allemands Daniel Deusser et Christian Ahlmann, le Canadien Éric Lamaze et le Français Simon Delestre, et quatre challengeurs, le Brésilien Pedro Veniss, l’Italien Emanuele Gaudiano, le Belge Constant van Paesschen et le Normand Patrice Delaveau, étaient ainsi en piste pour en découdre. Pour le format d’épreuve, il avait été décidé de jouer le tour inital, la demi-finale et la finale sur un Grand Prix en deux manches avec barrage.
Sur la première manche, quatre duels, opposant à chaque fois une tête de série et un challengeur, ont eu lieu. Et les quatre ont vu le challengeur éliminer la tête de série ! Dans le premier duel, Pedro Veniss, malgré deux fautes avec For Felicia, sort Simon Delestre, qui a écopé de seize points avec Troïka d’Enfer. C’est ensuite l’Italien Emanuele Gaudiano, sur Chalou, qui est venu à bout de l’Allemand Christian Ahlmann, sur Fixdesign Funke van’t Heike, en signant le seul sans-faute de cette première manche. Belle performance aussi pour le Belge Constant van Paesschen, avec Isidoor van de Helle, qui bat Éric Lamaze, sur Houston, au chronomètre, tous les deux étant pénalisés de quatre points. Égalité aux pénalités également pour Daniel Deusser, sur Cornet d’Amour, et Patrice Delaveau, sur Carinjo*HDC, tous deux à huit points. Mais la rapidité du Normand a une fois encore triomphé.
Dans la seconde manche, Pedro Veniss s’est logiquement retrouvé face à Emanuele Gaudiano. Mais le sans-faute du Brésilien n’a pas suffi face à l’Italien lancé à toute allure, qui se qualifie donc pour la finale. Du côté de l’autre demi-finale, même scénario. Si Constant van Paesschen signe le parcours parfait, il doit lui aussi s’incliner face au chronomètre de Patrice Delaveau, malgré une faute.
L’affiche de la finale était donc franco-italienne. Emanuele Gaudiano, premier à s’élancer, met une barre à terre avec Chalou. Pour Patrice Delaveau, la mission est donc simple : signer un barrage parfait. Mission accomplie pour le Normand, qui s’empare de la victoire avec Carinjo*HDC.

À lire également...

Réagissez