La France au sommet au BIP de Fontainebleau

Les Bleus ont décroché avec brio la Coupe des nations pour la troisième fois d'affilée à Fontainebleau.

Samedi 15 avril - 18h36 | À Fontainebleau, Camille Kirmann

La France au sommet au BIP de Fontainebleau

Les 4 mousquetaires d’Olivier Bost ont réalisé une très belle performance ce soir à Fontainebleau, s’imposant pour la troisième année consécutive (et avec la manière !) dans la Coupe des nations du Bonneau International Poney.

Sans coup férir, les pilotes tricolores ont pris les commandes de l’épreuve dès la première manche, en alignant rien de moins que 4 sans-faute, se retrouvant ainsi ex aequo avec les Pays-Bas… Léo-Pol Pozzo, parti en ouvreur avec Shamrock du Gite (Welcome Sympatico SL), Sara Brionne et Charlotte Lebas, bien sûr associées à Quibel des Etisses (Quidam de Revel) et Quabar des Monceaux (Nabor SL), mais également Rose de Balanda, redoutable de concentration dans sa position de quatrième de l’équipe avec Tricky Choice du Péna (Quick Star), n’ont rien lâché. Le parcours proposé était fluide, avec tout de même quelques verticaux et un triple fautif.

En deuxième manche surtout, le vertical Freejump et le triple ont été de véritables juges de paix. Les Suédois, partis à 3 et sans trop d’expérience, ont conclu leurs deux manches en plus de 60 points… Scenario catastrophe pour l’Allemagne également qui, si elle pointait à 4 points à l’issue de la première manche, s’est totalement écroulée (35 points) dans la seconde. L’Irlande de Guy Marshall sauve les meubles et prend la troisième place, en 16 points tout de même et ce malgré le beau 0+4 de Kate Derwin et Cul Ban Mistress (Silver Shadow SL), très efficaces. Sur la deuxième marche du podium, les Pays-Bas ont terminé à 4 points. Pam Nieuwenhuis et l’étalon Zeppe van de Ijsseldijk (Zodiak SL) puis Elize van de Mheen et Gregory 55 (Ramzes) signant deux des cinq double sans-faute de l’épreuve. Même si les vestes oranges terminent avec une seule faute au compteur, le suspense n’a pas été long pour déterminer les vainqueurs, puisque les 3 premiers cavaliers français ont réitéré leurs parcours sans pénalité, permettant ainsi à Rose de ne pas repartir en seconde manche.

A l’arrivée, c’est donc une troisième victoire bien méritée et une vraie satisfaction pour le clan français : "les cavaliers ont bien monté, on est contents de voir que le travail effectué cet hiver paye et le public français ici au BIP est formidable, vraiment derrière les Français" lançait Olivier Bost. "Nous avons beaucoup de cavaliers en forme cette année, j’ai également vu quelques bons parcours dans le CSIP donc je choisirai, après le Grand Prix de demain et le rendez-vous de Barbizon, quelles équipes j’amène à Opglabbeek et Wierden. Demain, l’objectif est clair, prendre les trois marches du podium ! Plus sérieusement, je compte sur les cavaliers !". Le message est clair, mais la France pourra sans doute compter sur une bonne demi-douzaine de couples pour espérer bien figurer dans le Grand Prix et, qui sait, signer une quatrième victoire consécutive en conclusion de ce BIP 2017 !

À lire également...

Réagissez