« Le Grand Parquet me semble tout à fait opérationnel », Olivier Bost

Olivier Bost, sélectionneur national de l’équipe de France Poneys
Crédit : Scoopdyga/Martini Jean-Philippe

Mercredi 12 avril - 11h52 | Amandine Pohardy

« Le Grand Parquet me semble tout à fait opérationnel », Olivier Bost

Demain débute le Bonneau International Poney (BIP), premier événement d’envergure de la saison, disputé au stade équestre du Grand Parquet de Fontainebleau. L’automne dernier, le Terrain d’honneur a bénéficié d’un lifting. À quelques heures du CSIOP de France, Olivier Bost, sélectionneur national de l’équipe de France Poneys, livre ses premières impressions, et évoque ses ambitions sportives.  

 - « Le Grand Parquet me semble tout à fait opérationnel », Olivier Bost

GRANDPRIX-REPLAY : Avez-vous testé le Terrain d’honneur du Grand Parquet avec vos jeunes cavaliers ?
OLIVIER BOST : Oui, nous l’avons gentiment testé pour nous préparer avec les cavaliers et leurs poneys. J’ai constaté que tout était en ordre. La piste me semble vraiment opérationnelle. Après la rénovation, les rivières avaient été enlevées afin de refaire une piste uniforme. Avec tous les chefs de piste du BIP, du Master Pro et du CSIO Jeunes de GrandPrix Classic, nous nous sommes attachés à repenser l’emplacement de la rivière pour économiser au mieux ce terrain. Tout a été supervisé à de nombreuses reprises par des professionnels, il ne devrait pas y avoir de souci.
Nous croisons les doigts pour que le BIP ait lieu sous le soleil et que nous ne soyons pas gênés par la pluie, car c’est toujours délicat pour un terrain en herbe. Mais vu ce que j’ai pu constater, la piste me paraît très bien.

GPR. : Quels sont vos objectifs sportifs ?
O.B. : Le BIP nous permet de regrouper tout le staff France. Il symbolise le top départ de la saison pour les meilleurs poneys français. Ce concours est un bon indicateur à l’ouverture de la saison des CSIO. Cette année, nous avons une très bonne équipe : Rose de Balanda et Tricky Choice du Péna, Sara Brione et Quibel des Etisses, Camille Favrot et Uhelem de Seille, Charlotte Lebas et Quabar des Monceaux ainsi que Léo-Pol Pozzo et Shamrock du Gîte.
. Tous les voyants sont au vert pour que nous réussissions lors du BIP. J’espère que nous ferons aussi bien que l’année dernière (l’équipe de France finissait vainqueur de la Coupe des Nations et remportaient les deux premières places du Grand Prix grâce à Jeanne Sadran associée à Rominet de Bruz et Thomas Scalabre associé à Sligo de Mormal, ndlr). En tout cas, nous sommes dans la même dynamique. Les stages se sont bien passés, les séances d’entrainement aussi, maintenant, il faut concrétiser !
 
La piste du Grand Parquet accueillera son prochain CSIO Jeunes, à l'occasion du GrandPrix Classic Spring Break du 4 au 7 mai prochain. 
 

À lire également...

Réagissez