La FFE et le Loir-et-Cher soutiennent Paris 2024

Crédit : Frédérique Monnier

Vendredi 07 avril - 16h17 | Frédérique Monnier (avec communiqué)

La FFE et le Loir-et-Cher soutiennent Paris 2024

Hier, Nicolas Perruchot, premier vice-président du conseil départemental, et Serge Lecomte, président de la Fédération française d’équitation, ont réuni élus et cavaliers au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron pour réaffirmer le soutien du Loir-et-Cher à la candidature de la ville de Paris pour l’accueil des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Les conseillers départementaux soutiennent la candidature de la ville de Paris et émettent le vœu que la capitale française soit choisie par le Comité international olympique pour accueillir les Jeux de 2014. À ce jour, plusieurs maires du Loir-et-Cher ont fait voter le même vœu de soutien à Paris 2024 par leurs conseils municipaux : Pascal Bioulac à Lamotte-Beuvron, Isabelle Gasselin à La Ferté-Imbault, Raymond Gervy à Mer et Catherine Lhéritier à Chouzy-sur-Cisse. Ce soutien du Loir-et-Cher est d’autant plus pertinent que le département, situé à seulement deux heures de Paris, compte sur son territoire de nombreux sites touristiques qui raviront les visiteurs venus du monde entier pour assister à ces Jeux olympiques.
« Pour une fédération, avoir les Jeux à Paris est une action forte qui met en valeur son sport », réaffirme ainsi Serge Lecomte, président de la FFE. « Il y aura un impact considérable sur le Parc équestre donc le carré international sera un équipement sportif de premier choix que nous préparons en vue de cette échéance. Si ce n’est pas 2024, ce sera 2028, car nous avons neuf chances sur dix que les Jeux reviennent en France lors de la prochaine décennie. Nous serons aussi vigilants pour que les Jeux à Paris laissent un véritable héritage. En 2014, nous avons eu les Jeux équestre mondiaux en Normandie. Ce fut un très bel événement mais sans suite pour l’avenir. Pour autant, il ne faut pas oublier que les prochains Jeux auront lieu à Tokyo et que nous nous préparons déjà pour y réussir de belles performances. »
Pour Sophie Dubourg, directrice technique national, le Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron doit servir de base arrière. « L’expérience de Rio avec la présence des cavaliers au village olympique doit être renouvelée », ajoute-t-elle.
Établi à Nogent-le-Rotrou en Eure-et-Loir, le champion olympique par équipes de concours complet, Karim Laghouag était également présent hier pour soutenir cette initiative. « Comme nous le faisons avec les chevaux, il faut préparer l’avenir. Les Jeux ont changé ma vie. J’ai été sélectionné deux fois comme remplaçant et je me suis durement entraîné afin d’être désigné titulaire pour Rio. Aujourd’hui, je n’ai qu’une envie, avoir une autre médaille d’or olympique autour du cou. Le choix de Paris pour les Jeux de 2024 serait une décision économiquement et écologiquement juste car de nombreux équipement existent déjà. »
Le vote pour la désignation de la ville hôte des Jeux de 2024 aura lieu le 13 septembre 2017. Los Angeles et Paris sont les deux derniers candidats en lice.

À lire également...

Réagissez