Les chevaux sont bien arrivés à Omaha

Weihegold est sur le point de réaliser son rêve américain
Crédit : Ken Braddock/dressage-news

Lundi 27 mars - 11h36 | Johanna Zilberstein

Les chevaux sont bien arrivés à Omaha

Les chevaux européens ont atterri à Omaha, dans le Nebraska, samedi matin. Après un vol qui a duré toute la nuit, les trente-sept chevaux qui ont fait le voyage sont bien arrivés aux États-Unis. Début des hostilités mercredi.

 - Les chevaux sont bien arrivés à Omaha

Bianca sera l'alliée de Steve Guerdat pour remettre son titre en jeu.
Crédit : Ken Braddick/Dressage-news

C’est Pete Ricketts, gouverneur du Nebraska, en personne qui a accueilli les trente-sept chevaux européens arrivés à l’aéroport Eppley d’Omaha pour participer aux finales de Coupes du monde de dressage et de saut d’obstacles, qui débuteront dès mercredi au CenturyLink Center. ’’Nous sommes honorés d’accueillir les finales de Coupes du monde’’, a-t-il déclaré. ’’C’est très excitant pour nous car il s’agit des premiers championnats que nous accueillons ici, dans le Nebraska. Notre État est plus que de simples lignes sur une carte. C’est une culture et une manière de vivre. Nous sommes heureux d’accueillir autant de visiteurs et nous comptons bien leur donner une raison de revenir.’’
 Les chevaux venus d’Europe pour l’événement ont voyagé à bord d’un avion-cargo de la compagnie Qatar Airlines. Eppley n’étant pas un aéroport international, des changements de statuts ont été nécessaires afin que des chevaux en provenance de l’international puissent, pour la première fois, atterir à Omaha, à quelques kilomètres seulement du CenturyLink Center. Parmi les vingt-quatre chevaux d’obstacles et les treize chevaux de dressage présents, certains sont très attendus en piste. Bianca, jument de onze ans, viendra ainsi aidé le Suisse Steve Guerdat à défendre ses deux titres consécutifs, acquis à Las Vegas en 2015 avec Albführen’s Paille de la Roque et à Göteborg en 2016 avec Corbinian. La très attendue Weihegold était également du voyage, afin de s’emparer du titre en dressage puisqu’elle est la grande favorite sous la selle de l’Allemande Isabell Werth. Sans oublier les montures françaises, Rêveur de Hurtebise*HDC, Quenelle du Py et Chadino, bientôt rejoints par Catypso.

À lire également...

Réagissez