Le Grand Palais nouvelle demeure de Julien Épaillard !

Crédit : Scoopdyga

Samedi 18 mars - 21h41 | À Paris, Johanna Zilberstein

Le Grand Palais nouvelle demeure de Julien Épaillard !

Ce sera décidément la journée de Julien Épaillard ! Après avoir imposé Cristallo A*LM un peu plus tôt, le Normand a remporté l'épreuve nocturne avec Quatrin de la Roque. Il a devancé Kevin Staut, sur Elky van het Indihof*HDC, et l'Irlandais Bertram Allen, avec Izzy By Picobello.

Pour cette première session nocturne du Saut Hermès au Grand Palais, une épreuve où les barres s’élevaient d’1,50m à 1,60m à accumulateur était proposée aux trente-cinq cavaliers engagés. La règle est donc simple : chaque obstacle correctement franchi offre un nombre de points qui correspond à son numéro sur le parcours (le numéro un offre un point, le numéro deux deux points, le numéro trois trois points, etc.). Ce soir, le maximum de points à marquer était de soixante-cinq. Premier à s’élancer, le Néerlandais Maikel van der Vleuten signe d’emblée un parcours parfait associé à Salomon. Mais son chonomètre en 48’’75 semble pouvoir être facilement descendu. Ce ne sont ni le Suisse Pius Schwizer, sur Electric Z, ni le Rhônalpin Nicolas Deseuzes, avec Razzia des Sables, qui vont mettre le Néerlandais en difficultés puisqu’ils ne parviennent pas à boucler un parcours parfait. Le Belge Jérôme Guéry, en revanche, se sent pousser des ailes avec Papillon Z et signe un excellent parcours bouclé en 45’’01, ce qui lui permet de prendre la tête. Avec le beau Chaman, Ludger Beerbaum manque le coche, tout comme la Suisse Janika Sprunger, qui termine avec dix-huit petits points seulement. Toujours en forme, Roger-Yves Bost et Pégase du Mûrier signe un parcours parfait en 43’’31, qui leur permet de prendre la tête des opérations. Philippe Rozier, avec Rêveur de Kergane, ne signe pas une excellente performance, tout comme Patrice Delaveau qui, après une faute sur le vertical numéro six, préfère retirer Carinjo*HDC. Le Belge Olivier Philippaerts n’est pas plus en réussite, puisqu’il renverse le numéro un, un oxer puis le dernier obstacle. Manqué de peu pour Timothée Anciaume, qui rentre avec cinquante-huit sur Kiamon. C’est finalement l’Irlandais Bertram Allen qui relance le suspense, signant un parcours parfait en 43’’96 avec Izzy by Picobello. Tour parfait également pour le Marocain Abdelkebir Ouaddar sur Saphir du Talus. Julien Gonin, sur Une Étoile Landaise, commet deux fautes alors que Kevin Staut fait monter les enchères avec Elky van het Indihof*HDC. Nouveau temps à battre : 43’’28. Il y en a un autre qui fait un beau tour, c’est l’Autrichien Max Kühner qui déroule une belle partition avec sa dernière recrue, PSG Future. Mais ce n’est rien à côté de la performance de Julien Épaillard, qui descend le chronomètre une bonne fois pour toutes avec Quatrin de la Roque*LM. Les suivants, le Belge Gregory Wathelet sur Forlap, l’Aquitain Olivier Robert sur Fleur de Lune ou encore le Lorrain Simon Delestre sur Chadino, ne peuvent rien faire face à l’éclatante forme du Normand, qui s’adjuge donc deux épreuves (sur trois !) aujourd’hui.
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez